DES CHIFFRES NAVRANTS

Faible accès des ménages à l’assainissement

L’assainissement reste peu accessible aux ménages de Dakar au premier trimestre 2018, selon les résultats d’une récente enquête de conjoncture sociale réalisée par la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).D’après cette enquête, seuls 26,8% des ménages dakarois ont accès à l’assainissement. En revanche, la plupart des ménages de Dakar ont largement accès à l’eau potable avec un taux de 91,6%. Un taux plus élevé est obtenu concernant l’électricité (95,1%).
Dans le domaine de l’éducation, le taux moyen de scolarisation des enfants de plus de six ans s’établit à 88,1% à Dakar. Le taux est de 89,6% dans les familles moyennes contre 85,7% dans les grandes familles.
« La proportion de ménages ayant des enfants de moins de 18 ans qui travaillent se situe à 2,1% (2,6% pour les grandes familles contre 1,2% dans les familles moyennes) », révèle l’enquête de la DPEE. En outre, 12,8% des grandes familles comptent des enfants confiés à des tiers contre 3,7% pour les familles moyennes.
Concernant l’alimentation, la majeure partie des familles enquêtées (plus 80,1%) assurent trois repas par jour contre 12,4% des ménages qui n’en prennent que deux.
L’inflation et les délestages sont les principaux chocs subis par les ménages au premier trimestre 2018. C’est ainsi que 50,2% des interrogés déplorent une hausse du niveau général des prix à la consommation, tandis que 29,3% de ménages sont affectés par des coupures dans l’approvisionnement en électricité.
Par ailleurs, les pertes d’emploi et l’incapacité du principal soutien sont respectivement décriées par 2,5% et 1,3% des enquêtés.
APA

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    Les sources de tel article, de l’APA pour ce cas, sont totalement inconnues, incontrôlés et incontrôlables…
    (Humour gratuit : En France, l’APA veut dire Allocation Pour l’Autonomie des Personnes Âgées…)
    Ces chiffres jetés à la louche, doivent surement venir de l’hypocrite et fausse propagande gouvernementale pour cacher leurs inactions et leurs mensonges, cachés désormais en permanence, dans des pourcentages et des statistiques à la con, pour faire croire que çà émerge et enfumer le peuple sénégalais, alors qu’ils ne font rien, trop occupés à engranger du fric et à détourner les aides internationales, avant que les urnes ne les jettent dehors…
    Parce quand on lit, que l’ approvisionnement d’eau est à 91, 60 % et celui de l’électricité est à 95, 10 % pour la population sénégalaise, çà fait rire certains, sourire jaune d’autres et déclencher des grises d’hémorroïdes aigües pour la majorité, tellement le mensonge est gros et minable… On connait la situation qui ne trompe plus personne, même pas les 60 % des sénégalais et sénégalaises analphabètes qui ne savent pas lire…Mais qui vivent les coupures d’eau et les coupures d’électricité quand ils ont la chance de les avoir !

    Mais malheureusement, il n’y a rien en face de ces menteurs professionnels, que des religieux milliardaires rétrogrades, avides de leurs statuts privilégiés sans contrôle étatique qui gouvernent en réalité le peuple sénégalais, des radicaux intégristes et des panafricains anti-occidentaux qui veulent les départ des toubabs du Sénégal et la mafia maraboutique esclavagiste et trafiquante négrière d’enfants talibés qui veulent garder leurs privilèges éhontés à faire du fric sans rien foutre sur le dos d’enfants innocents…
    Mal barré, le Sénégal, à regarder de plus près… Avec ou sans statistiques ou pourcentages… Que sa réalité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :