CES MARIS SCANDALEUX

Deux candidates au Bac empêchées par leurs époux

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, deux candidates au Bac 2020, ont été empêchées de passer les épreuves de philosophie, par leurs époux respectifs. Cela s’est passé au Sénégal.
À Galoya, dans le département de Podor, un peu après Saint-Louis du Sénégal, au Nord du pays, deux candidates au baccalauréat ont été privées de l’épreuve de Philosophie, mercredi 12 août 2020. Au jury 176 du lycée où le nombre de candidats inscrits est de 176, et dont les 65,81% sont des filles, sept absences ont été constatées le jour des épreuves, dont cinq filles.
Selon Le Quotidien, journal d’informations générales au Sénégal, l’une d’elles a été conviée par son mari… enseignant, à Dakar, quelques jours avant l’anticipée de Philosophie. L’autre candidate, qui serait mariée dans la même famille que la première femme, serait tombée dans le même piège.
« Ce sont plus de treize ans d’énergie, de dépenses physiques et financières qui sont parties en fumée », se désole le superviseur, louant au passage leurs capacités intellectuelles. D’autant plus que la première s’était classée 2ème de sa classe, lors des évaluations du premier semestre.
Le Proviseur, chef de centre, constate, dans les colonnes du journal, que ces attitudes sont courantes dans ce milieu. L’élève H. L., mariée récemment, a échappé de justesse car une surveillante mandatée a réussi à convaincre sa belle-famille de la laisser passer l’épreuve.
Cette partie nord du Sénégal est principalement habitée par les Hal Pulaar, une ethnie qui reste très ancrée dans la tradition, bien que très islamisée.
Pour rappel, les épreuves anticipées de philosophie, pour le Bac 2020, se sont tenues mercredi 12 août 2020, sur l’ensemble du territoire national. Et les autres épreuves sont prévues à partir du 2 septembre 2020.
Daouda Ndour/afrik.com

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. issa gibb dit :

    Tradition Hal Pulaar, mais surtout Tradition Islamique par excellence : La femme n’a pas à s’instruire !
    En souvenir du régime Taliban en Afghanistan : Les petites filles interdites d’école qui doivent rester enfermées à la maison pour aider leurs mères… Elles-mêmes, enfermées dans leurs maisons à leurs tâches ménagères et sexuelles selon le bon plaisir supérieur de leurs maris… Interdites de sortir dehors, sans être accompagnées par un mâle adulte de la famille et couvertes de la tête aux pieds, par une burqua avec un joli grillage sur le visage qu’on leur change, si elles ont été gentilles et bien soumises, comme cadeaux pour les grandes fêtes religieuses musulmanes…
    C’est que du « Bonheur » pour les Femmes dans le Monde Musulman, ces Traditions Islamiques !

    • issa gibb dit :

      Et il n’y a pas si longtemps, au Mali en 2012-2013 où les femmes Maliennes ont connu les joies du « Bonheur » de la gouvernance des « Fous de Dieu » dans les 2/3 du Mali envahi…
      A ne pas oublier, non plus !

  2. le chaman dit :

    Et comme le gouvernement s’en remet systématiquement aux autorités coutumières et religieuses (islamistes pour ne pas les nommer) le pays sousdévelopé n’est pas prêt de sortir du moyen age..lès femmes valent 10 fois les hommes dans ce pays, les garçons depuis leurs plus jeune âge, sont décervelé..la majorité d’entres eux n’ont pas plus de Q.I qu’un mouton.

  3. Iss dit :

    C’est tout simplement scandaleux et inacceptable ! Mais bon je ne suis pas étonné, il est plus facile de contrôler un inculte en le privant du droit à l’écriture et au savoir.
    Malheureusement, ce n’est pas prêt de changer

  4. jack le tiof dit :

    la république islamique émerge plus vite que l’économie le soi disant pays émergent bientôt les femmes sénégalaises seront voilées

  5. Benjamin dit :

    Écoutez et réfléchissez ! Les CONS sont majorité dans notre monde l La religion est un moyen tellement facile de se cacher : https://www.youtube.com/watch?v=IIoyykqWtCU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :