OU SONT LES HOMMES?

Sénégal: femmes cherchent maris: 1.544.480 filles célibataires
senegal
Le nombre peut paraitre hallucinant. Pourtant, il est bien réel, 1.544.480 de filles en âge de se marier ne le sont pas.
Les filles célibataires au pays du président Macky Sall sont au nombre de 1.544.480, selon le dernier recensement de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie du Sénégal (Ansd).
Le Sénégal serait-il un eldorado pour les hommes en quête d’âmes sœurs ?
Le nombre de femmes célibataire au Sénégal est effrayant. Sur une population de 14 548 171 en 2014, celle des femmes s’estimait à 7 195 122 contre 7 159 568 hommes.
L’état matrimonial et nuptialité du pays indique l’âge moyen au premier mariage à 26 ans, la proportion de célibataires à 43% et celle de polygames à 35,2%.
Le phénomène suscite bien de questions. Certaines des femmes auraient choisi de vivre en solo pour une raison ou d’une autre.
Est-ce des victimes de trahison, de divorce, d’une frustration ou d’un dégout pour le mariage ou les hommes en général ?
Le Matérialisme qu’on connait aux femmes aujourd’hui en serait-il une des causes ? Quelle est la part des hommes dans ce fléau ?
j.Louis Verdier/Dakarecho

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. Marco Latino dit :

    Les femmes en général, qu’elles soient sénégalaises ou autres, recherchent avant tout la sécurité, affective et matérielle. Et ça date pas d’hier ni d’aujourd’hui, c’est une constante. Les sénégalais leur offrent-ils cette sécurité… affective ? …qui implique attention, fidélité, et responsabilité familiale ?
    Sécurité matérielle ? … 50% des hommes (comme des femmes d’ailleurs) vivent avec moins de 1$ par jour, ça paraît donc très difficile. Quant aux 50% restants, sont ils à la hauteur de l’investissement ? Rien n’est moins sûr.
    Alors se marier pour vivre d’amour et d’eau fraîche ? Yep, ça fait rêver les poètes, mais ça remplit pas les ventres. Et pour ça, pas besoin de contracter officiellement.

  2. babacar revient dit :

    c tout a fait cela , les femmes Sénégalaise en se mariant n’ont qu’une petite chance de ne pas faire la bonne ou la reproductrice comme l’indique la religion , alors Melles si vous le pouvez assumez vous car vous n’avez rien a attendre , a part quelques hommes , vous ne serez rien que du bétail et c bien la réalité dans une société ou les gouvernant et les religieux se gavent et prennent le peuple pour une poubelle !

  3. Marco Latino dit :

    Babacar on ne peut malheureusement pas dire que tu as tort malgré la virulence de ta prose, c’est un fait. Mais, si je puis me permettre d’apporter un commentaire, on assiste tout de même depuis quelques années, peu certes, mais le phénomène prend de l’ampleur petit à petit, à une fronde de plus en plus affirmée chez les jeunes femmes sénégalaises qui, une fois levées les inhibitions traditionnelles induites par le carcan des coutumes machistes ancestrales encore très présentes, se dévoilent et affichent leur volonté d’être considérées comme égales et libres, que ce soit socialement, professionnellement, sexuellement osons le dire, c.à.d considérées en tant que femmes égales des hommes. Elles savent aujourd’hui que cela existe dans une partie du monde, celle occidentale, qu’une jeune femme majeure de 18 ans est libre d’organiser sa vie comme elle l’entend sans rendre compte de rien à personne, ni à la famille, ni aux frangins, ni au curé, ni à l’imam, queudal ! Elles y aspirent de plus en plus, aujourd’hui sans trop faire de vagues mais nonobstant, et bientôt elles revendiqueront haut et fort. Souhaitons leur chance et courage !

  4. chees dit :

    je pratique l’Afrique depuis 60 ans,et bien en effet les femmes ont changées et heureusement!!!!ce n’était que des marchandises ,que les parents exploitaient a leur guise…..20 ans de Sénégal ,j’ai vu du changement dans les mentalités ,le comportement des femmes qui veulent vivre leur vie,cela pour les nouvelles générations jusqu’a 30 ans, pour les autres c encore la vieille école…..dommage qu’elles ne revent que de se marier avec des européens et n’ont aucun scrupules de briser des ménages…..cela leur apporte l’argent ,le confort ,certes mais le bonheur, je ne pense pas!!!!! on ne batit pas son bonheur sur le malheur des autres……

  5. Marco Latino dit :

    Les femmes en général et depuis toujours, quelque soit leur nationalité ou leur continent d’origine, n’ont jamais le moindre scrupule ni même l’ombre d’un scrupule à briser un ménage existant pour s’accaparer l’homme qu’elle veulent…

  6. déhelle.debelval dit :

    Marco Latino,
    Quelle piètre idée vous avez des femmes ! Elles ne sont pas toutes vénales comme vous le prétendez, quel que soit leur nationalité ou leur continent d’origine.

  7. Marco Latino dit :

    déhelle.debelval,
    Je crois qu’on ne parle pas la même langue.
    Voilà ce que dit le Larousse pour « Vénal »…
    ◾Qui est relatif à une transaction commerciale : Valeur vénale d’un produit.
    ◾Qui s’acquiert, se donne à prix d’argent : L’amour vénal.
    ◾Qui est prêt à se vendre par intérêt, que l’on peut corrompre.
    Je n’ai jamais employé cet adjectif pour les femmes, Chees à qui je répondais oui, je cite:
    … »cela leur apporte l’argent ,le confort ,certes mais le bonheur, je ne pense pas!!!!! ».
    Moi j’ai seulement dit, et je répète, que toute femme, en général, n’a absolument aucun scrupule à conquérir l’homme qu’elle désire et le ravir à une rivale déjà en place. Et je rajoute maintenant, pour ta gouverne, quelques soient ses motivations…
    En cela, perso je n’y vois n’y trouve aucun mal au sens de la morale petite bourgeoise de province évincée et aigrie, ni non plus aucun bien. Ce n’est ni bien ni mal, c’est comme ça, c’est la vie, que la meilleure gagne. C’est naturel et logique, sans plus.

  8. Marco Latino dit :

    déhelle.debelval,
    … Et la misère des chiens errants dans le tiers-monde, qu’en penses tu ?
    … Est-ce le vent ou la girouette qui tourne ?
    Cà oui, c’est important, essentiel même !

  9. chees dit :

    je suis pour que les femmes s’émancipent en Afrique je ne juge pas,je constate….mais franchement au restaurant qd vous regardez ses jeunes filles avc un monsieur qui a trois fois son age vous les trouvez gaies, heureuses, moi pas…..n’est ce pas là, le coté matériel qui les attirent !!!!!l’argent ,hélas ne fait pas toujours le bonheur

  10. issa gibb dit :

    Je trouve très bien que des femmes s’émancipent de la tutelle de leurs familles, des tabous sociétaux et religieux. Elles sont mariées, souvent trop jeunes dans des mariages arrangés par les familles où elles n’ont rien à dire. Je comprends que les femmes qu’on ne laissent pas dans l’ignorance et qui s’instruisent, remettent en cause ces pratiques d’un autre âge et qu’elles préfèrent faire leurs propres expériences de la vie , en recherche du respect dans l’amour et une vie familiale sécurisée. Se faire grimper dessus et souvent violer, tous les soirs, par un homme qu’on a pas choisi, qu’on aime pas. Bonjour le plaisir ! Se retrouver à 35 ans avec 10 gosses à torcher et en paraître 60 (ans) et n’avoir aucun droit que fermer sa gueule. Bonjour le bonheur ! Vie de trime, vie de soumission, vie de merde. Bienheureuse, les femmes sénégalaises, vénales ou pas, qui arrivent à gérer leurs choix, à choisir leurs maris , leurs vies simplement. Les hommes ont toujours considérés les femmes comme inférieures, à tort. Les hommes ont la tête entre les jambes, la femme n’est qu’un trou pour eux. La préparatrice de la bouffe et la génitrice de sa descendance. Que les femmes soient heureuses, ils s’en foutent. Alors, tant pis pour eux, ils devront ramper pour se marier. Leur petite supériorité va en prendre un coup.

  11. Marco Latino dit :

    Vraiment tu prends toutes les sénégalaises pour des putains intéressées, révises ton jugement et abandonnes ce mépris revanchard, elles ne sont pas toutes comme toi, heureusement !

  12. Candide dit :

    Issa, c’est dit crûment, ce n’est pas « politiquement » correct, mais c’est vrai. Il est si facile de manipuler une personne qui ne sait rien, qui ne connaît rien, qui n’a pas la possibilité de répondre, et qui bien souvent n’a même pas la liberté de penser.
    Il est primordial que les petites filles reçoivent, elles aussi, une éducation scolaire, qu’elles apprennent à réfléchir et à raisonner. C’est vrai aussi pour les garçons auxquels on inculque, dès leur plus jeune âge, cette notion idiote de « supériorité naturelle » ! C’est pourtant la réalité en Afrique, et dans tant d’autres endroits sur terre !
    Depuis des temps immémoriaux les hommes veulent à tout prix maintenir les femmes en état d’infériorité,étant eux-mêmes nés les premiers (?), sortis de la cuisse de Jupiter ou résultant d’une symbolique création divine à l’aide de poussière, de boue, d’argile… Les hommes ne devraient jamais oublier qu’ils sortent du ventre de leur mère, après neuf mois de gestation, au prix de combien de souffrances ! Sans les femmes les hommes ne sont rien, et inversement. La femme et l’homme sont deux moitiés semblables formant un tout : c’est une égalité parfaite comme le yin et le yang. Enfin, çà devrait l’être, partout sur terre.

  13. TRAVIAN dit :

    Pour bien les connaitre les sénégalaises sont quand assez vénales…. La regle des 3 V vous connaissez ???
    Et ressassement j’ai appris qu’une sénégalaise qui avait réussie était une sénégalaise qui était à Paris.
    Plus vénales que les européennes …il n’y a pas photos… Je pense que le manque de moyen..

%d blogueurs aiment cette page :