Les salons de massage de Saly

Dans l’antre des Salons de massage à Saly
212c0dba2cf308e08936c42c0b584de8_L.jpg
Dans les salons de Massage de Saly, le mystère demeure toujours pour les non initiés. En réalité, la majeure partie de ces salons constitue un lieu de libertinage. Mbour Info est allé à la rencontre de ces salons de massage qui ne sont véritablement que des pétaudières entretenues par des prostituées clandestines.
Dans plusieurs coins de la commune de Saly, on peut recenser des dizaines de salons de massage entretenus par des femmes. La plupart d’entre elles s’adonne à la prostitution clandestine suite à une enquête effectuée sur une dizaine de salons de massage. Il suffit d’appeler au numéro de téléphone pour avoir un entretien avec la gérante qui vous propose le genre de massage désiré. S’il s’agit d’un massage simple, le prix peut varier entre 10.000 et 15.000 francs mais s’il s’agit d’un « massage plus », le prix peut passer du simple au double selon la tête du client. En général, les masseuses préfèrent la présence physique du potentiel client pour proposer le prix de la passe. Si les conditions sont acceptées, un rendez vous est donné quelque part et très souvent, c’est le client qui opte le lieu où doit s’effectuer la partie de jambes en l’air. Il est très rare que la masseuse vous propose son domicile puisque souvent elle vit avec sa famille qui ignore les réelles activités de leur fille. Elles peuvent passer toute la journée assise devant ou à l’intérieur du salon à ne pas recevoir de clients et le non initiés se demandent souvent comment elles peuvent s’acquitter de leur loyer ou survivre. Dans l’antre de ce milieu, le mystère demeure et il est difficile de le percer si on n’use pas de subterfuges pour connaître leurs motivations. La plupart de ces filles sont issues de familles pauvres et elles utilisent cette méthode comme façade pour exercer leur métier de prostitution. Certaines filles ont des amants ou des maris qui vivent en Europe mais ces derniers ignorent leurs activités clandestines.
A Saly Niax-Niaxal, deux salons de massage étaient contigus. Au début, il n’y avait aucune difficulté de voisinage et le jour où elles se sont crêpées le chignon, elles se sont mises à faire des déballages obscènes dans la rue. Les réelles raisons de leur différend, sont parties d’un client Français qui fréquentait BS et qui avait remarqué l’autre masseuse AG qui était d’une beauté de Naïade, une véritable nymphe que tout homme aimerait avoir dans son lit. Ce jour là, le Français avait crée sans le savoir un séisme car à son départ, les deux filles se sont données en spectacle et l’affaire avait abouti à la gendarmerie. Quelques jours suivant, BS avait pris ses cliques et ses claques pour aller s’installer ailleurs. Il existe aussi des prétendues masseuses qui fréquentent les boîtes de nuit et les bars à la recherche des touristes en mal de sensation. Aujourd’hui il y a une tendance qui se développe. Des « vétérantes » du sexe font le système du porte à porte pour proposer leurs services aux toubabs qui vivent sans compagne. Il existe également des filles qui présentent un bon physique et d’une beauté rare qui prospectent des chefs d’entreprise nantis pour leur proposer du matériel bureautique et des séances de « massage plus » moyennant une forte somme d’argent qui peut aller jusqu’à 100.000 francs. La plupart du temps, ils tombent dans leur piège. Des étrangères provenant des pays limitrophes, s’adonnent aussi à ce métier puisqu’elles ne veulent pas se dévoiler la face en fréquentant des lieux de débauche. AS une malienne y trouve son compte dans cette activité qu’elle dit lucrative. « Je peux gagner 30.000 à 40.000 les deux jours puisque j’ai des clients accrédités, très fidèles qui viennent toujours vers moi et ce sont souvent des hommes mariés », dit-elle. Dans ce métier également, des hommes qui ont une tendance homosexuelle, y trouvent leur compte. Plusieurs d’entre eux se sont mués en masseurs pour accéder aux Européens gays. Souvent, ils trouvent un compagnon homo qui leur fait rapidement un visa pour l’Europe et s’y installent définitivement pour vivre en toute liberté leur homosexualité.
Almamy Diouf/Mbourinfo

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Éva-Bettina dit :

    Triste vérité,mais connue de tous le monde !
    Surtout rigolo pour moi : un jour un « séducteur  » toubabd´un grand âge acheté devant moi au supermarcher 1 paquet de couche 3 eme age et pour son nouveau né métisse 1 paquet 1 ère âge !!!
    Pauvres gosses avec leurs papas viagra .
    Mais bon tous le monde est libre !
    Avec les « séductrices  » toubab »au moins ça reste sans consequence à la fin,car elle sont le plus part ménopausées.
    Un homme commence avec une pute,qui fera tous son possible de « s’assure » pour les prochaines années,donc qui le pousse à se reproduire,avec maison, 2-3 bonnes,et tous les autres symboles de statue des  » toubabs » pour briller dans la prospérité et la réussite sociale.
    Ça me fait même plus pitié !
    Qu’ils se font  » plumer » bien comme il faut !!
    D’ailleurs dans le future il aura un »nouveau gagne pain en Afrique !Mere porteuse !
    Pensez y !! Et surtout pensez à bien vous faire payer !
    Un couple de homo ,car l utérus leur manque ,peu bien payer 15 à 20 000 € par nouveau né.
    Une bonne  » pondeuse  » arrivera à faire un gosse tous les an, 10 au moins dans sa vie  » sans » fatigue cela peu faire 200 000€ Et la famille africain est devenue riche.

  2. déhelle.debelval dit :

    Une bonne  » pondeuse  » arrivera à faire un gosse tous les an, 10 au moins dans sa vie  » sans » fatigue cela peu faire 200 000€ Et la famille africain est devenue riche : QUEL BEL AVENIR !!!
    Tout cela est bien triste mais là où se côtoient nantis (européens ou autres) et habitant(e)s aux conditions de vie misérables, c’est presque inévitable.

  3. Bill dit :

    « Une bonne pondeuse »! Même si c’est de l’humour, même s’il s’agit de prostituées, vous parlez d’êtres humains et votre langage est irrespectueux et du niveau de ceux qui les fréquentent.

  4. Éva-Bettina dit :

    Dois- je de respect à un homme qui profite d’un femme pendant l’hivernage parfois à 1000 CFA la passe ?
    Le respect est ou de ce côté ?

  5. oyster dit :

    En fait , » Dans l’antre des salons de massage  » il n’est pas utile de préciser de « SALY » ,car cela existe partout dans le monde ……

%d blogueurs aiment cette page :