Le pillage des eaux Sénégalaises

Pêche illégale…
Wade, Khoureïchi et la mafia russe des mers
Le-Sénégal-saisi-un-navire-de-pêche-Russe.jpg
Il n’est pas exagéré le propos du Doyen Mody Niang, qui, résumant le passage de Me Abdoulaye Wade aux commandes du Sénégal, de mars 2000 à mars 2012, a usé, selon le quotidien Libération, du vocable : « gouvernance funeste » ! Car, si l’on devait aligner les piles des dossiers porteurs de scandales (connus) qui ont jalonné son magistère, sans doute qu’elles formeraient un labyrinthe d’où ne pourrait s’échapper une créature agrégeant la finesse d’Ariane, le courage de Thésée et le génie de Dédale. Et il se trouve un dossier parmi tous ces scandales qui répugne singulièrement, tant il est gros de deux actes qu’on peut assimiler à des crimes : une forme de génocide perpétré au moyen d’autorisations illégales de pêche contre les ressources halieutiques du Sénégal, entre 2011 et 2012, en intelligence avec des gros bonnets locaux et des étrangers, laquelle opération a servi à organiser contre le Trésor public un hold-up d’un montant de sept milliards et demi de francs Cfa. Comme co-organisateur de cette forfaiture révélée par un minutieuse enquête de Greenpeace que Libération s’est fait un devoir d’exploiter intégralement, figure Khoureïchi Thiam, alors ministre de l’Economie maritime.
Leral.net

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. oyster dit :

    Mauvaise habitude de rejeter la faute sur l’ancien président pour excuser la situation actuelle , car depuis les élections il y a de l’eau qui passe sous les ponts!

%d blogueurs aiment cette page :