Drogue à Dakar

TRAFIC INTENSE DE DROGUE DURE A DAKAR : La baronne Coumba Diakhaté, 45 ans, tombe avec un important stock de cocaïne et d’héroïne
4017761-6094806.jpg
Joli coup de filet à l’actif des limiers de la sûreté urbaine de Dakar, qui ont alpagué samedi dernier, à Dieuppeul 2, la principale baronne du trafic de drogue dure à Dakar. Coumba Diakhaté est tombée avec un important stock de cocaïne et d’héroïne qu’elle conditionnait dans son salon. Les acolytes de la baronne sont activement recherchés.
Encore un membre de la famille Diakhaté établi à la rue 5 de la Médina qui échoue entre les mailles des filets de la police. En sus du père de cette famille, Aly Diakhaté, baron de la drogue dure à la Médina au milieu des années 90, qui purge une peine ferme en prison, certains de ses fils, également en détention pour trafic de drogue dure, c’est au tour d’un autre membre de cette fratrie, Coumba Diakhaté, 45 ans, de connaître le même sort. Elle a été alpaguée samedi dernier, en flagrant délit, par les hommes du commissaire Djibril Camara, qui l’ont surprise au salon de l’appartement qu’elle a pris en location à l’immeuble (R+1) à Dieuppeul 2.

Pour venir à bout de cette dame rompue à ce trafic de drogue dure, les limiers de la sûreté urbaine sont partis d’une suite d’informations explicitant le modus opérandi de Coumba Diakhaté pour écouler en toute tranquillité sa came. La première précaution prise par la baronne est de quitter le domicile familial sis à la rue 5 et constamment surveillé par la police, pour aménager à Dieuppeul 2. S’étant ainsi éloignée de sa base naturelle, Coumba Diakhaté pensait brouiller les pistes face aux éléments de la brigade de recherches de la sûreté urbaine de Dakar. Et pour sécuriser écouler sa came qu’elle recevait de fournisseur locaux et de l’étranger, elle procédait elle-même au conditionnement de l’héroïne et de la cocaïne dans l’intimité de son salon. Elle livre ensuite la drogue aux dealers établis à la rue 5, lesquels se chargent de l’écoulement dans le marché noir. Tout ce mode opératoire minutieusement noté dans les petits papiers, les hommes du commissaire Camara sont entrés en action samedi dernier en procédant à des planques aux abords immédiats de l’appartement de Coumba Diakhaté.

Au bout de sept tours d’horloges, les policiers ont fait irruption dans l’appartement de la baronne. Elle est prise en flagrant délit en train de conditionner un important stock de cocaïne et d’héroïne. Il s’agit de 2 boulettes de 8 grammes de cocaïne chacun, soit 16 grammes de cocaïne. De 5 autres boulettes de 8,3 grammes de cocaïne, soit 41,5 grammes, 2 sachets de 5 grammes de cocaïne chacun, soit 10 grammes et 11 pierres de cocaïne. Les limiers ont également mis la main sur 18 képas d’héroïne, le tout estimé à plusieurs millions de francs. Les stocks de drogue dure ont été placés sous scellés, alors que Coumba Diakhaté qui a été admise au violon du commissariat central, devrait être présentée ce matin devant le procureur de la République. En attendant, le commissaire Camara a lâché dans la nature les éléments de sa brigade de recherches, avec pour mission d’interpeller les autres membres de ce réseau de trafic de drogue dure.

Abdoulaye DIEDHIOU

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. oyster dit :

    Il y a un gros probléme avec ce trafic depuis parait il la casamance vers dakar et l’europe ;mais le responsable me parait etre celui qui achéte cette « ….. »

%d blogueurs aiment cette page :