Inauguration endeuillée à St Louis

le président Wade célèbre la rénovation du pont Faidherbe

ALeqM5jiO8dkunK7l9P2UtGOVWfB-PGtXg.jpgLe président sénégalais Abdoulaye Wade a célébré samedi la rénovation du pont Faidherbe, célèbre emblème de Saint-Louis (nord), qu’il a salué comme le « symbole de l’amitié » entre son pays et la France qui a contribué aux travaux d’un coût global de plus de 34 millions d’euros.
Cet ouvrage métallique à sept arches inauguré en 1897 « est un symbole de l’amitié et de la coopération entre le Sénégal et la France (…) J’espère qu’il durera au moins 150 ans, je demande aux générations futures de tenir ce pari », a déclaré M. Wade, en présence de son gouvernement, d’une foule de ses partisans, du directeur général de l’Agence française de développement (AFD), Dov Zerah, et de l’ambassadeur de France à Dakar, Nicolas Normand.
« C’est le pont de mon enfance. J’ai beaucoup souffert de sa dégradation », a ajouté le président officiellement né en 1926 à Saint-Louis (près de 270 km de Dakar), ex-capitale de l’Afrique occidentale française classée en 2000 au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco.
Pour M. Wade, « l’ouvrage est devenu le symbole culturel et historique de Saint-Louis. Il joue un rôle économique important. Chaque jour, ce sont 80.000 piétons et 20.000 véhicules qui l’empruntent ».
Le pont Faidherbe avait permis de relier l’île de Saint-Louis, bâtie sur l’estuaire du fleuve Sénégal, au continent. « Cette infrastructure n’est pas seulement utile. Elle est la condition sine qua non de l’existence » de Saint-Louis, ville fondée en 1659, « le mythique pont était tellement dégradé qu’il devait être remplacé », a indiqué Dov Zerah.
L’ouvrage métallique qui mesure 511 m de long et 6,20 m de large a été reconstruit à l’identique, avec ses sept arches, grâce à un financement de 22,5 milliards FCFA (34,3 millions d’euros). Le Sénégal a payé 14,5 milliards FCFA (plus de 22 millions d’euros), l’AFD 8 milliards FCFA (plus de 12 millions d’euros). Les travaux, entamés en novembre 2008, ont été réalisés par plusieurs filiales du groupe Eiffage et l’entreprise Berthold, tous deux français.
La cérémonie d’inauguration a été endeuillée par le décès accidentel de deux députés du parti au pouvoir qui se rendaient à Saint-Louis pour la manifestation.
En route pour assister à la cérémonie inaugurale du Pont Faidherbe ce samedi à Saint Louis, les députés Masseck Guèye et Amadou Dia ont trouvé la mort suite à un accident survenu ce samedi matin à hauteur de Mpal, sur la route de Saint louis. A quelques encablures de cette localités le véhicule qui transportait ces députés est entré en collision avec un bus dénommé «ganila ou Serigne». Le troisième député, Moussa Ndiaye qui conduisait ce véhicule serait grièvement blessé. IL serait aux urgences de l’hôpital de Saint Louis. Les cortèges du ministre Karim Wade et celui du député Samba Bathily de Ouakam arrivés quelques minutes après sur le lieu de l’accident ont apportés les premiers secours et soins, alors que ces députés étaient morts sur le coup. Selon la RFM, les corps du député maire de Kayar et celui de l’ancien maire de l’arrondissement de Hann-Bel Air ont été acheminés à l’hôpital de Saint Louis, où les personnalités présentes pour les besoins de l’inauguration du pont Faidherbe avaient commencé à rallier. Tous les yeux étaient rivés aujourd’hui vers cette capitale nord du Sénégal.
AFP

Vous aimerez aussi...