AIBD: MERCI LA MAURITANIE !

La junior pétrolière mauritanienne Star Oil ouvre ses vannes au profit d’Air Sénégal et des majors pétroliers pour réduire la tension de jet au niveau de l’aéroport Blaise Diagne.

En raison de la situation critique de stock de kérosène sur Dakar, la junior pétrolière mauritanienne Star Oil a sauvé in extremis la plate-forme aéroportuaire Blaise Diagne de Dakar en mettant à sa disposition d’importantes quantités de Jet et des cuves de Senstock et particulièrement de SOS Petroles au niveau de Smcady. Détails exclusifs d’une intervention in extremis d’une entreprise qui tisse sa toile

La société pétrolière mauritannienne Star Oil, présente en Mauritanie, au Mali, en République de Guinée et récemment au Sénégal joue dans la cour des grands. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, la junior mauritanienne dirigée par Tijani El Hussein a accepté de céder d’importantes quantités de kérosène pour sauver l’aéroport Blaise Diagne de la forte tension d’indisponibilité de Jet et de mettre dans les cuves de Senstock et de Pétrosen ce produit précieux. Selon des informations de Confidentiel Afrique cette opération capitale de sauvetage s’est déroulée, sans bruits. Cette intervention discrète avec dextérité de Star Oil dans un contexte de tension critique d’indisponibilité de kérosène pour l’avitaillement sur la plate-forme aéroportuaire de Diass, propulse l’entreprise mauritanienne qui ne cesse de tisser sa toile dans la sous-région ouest-africaine dans le cercle restreint des sociétés de distribution sur laquelle il faut désormais compter.

Défaillance des majors Total, Vivo et Oilybia.

D’après des sources autorisées parvenues à Confidentiel Afrique, Star Oil a été approché le samedi 16 avril 2022 par la compagnie Air Sénégal qui est en link avec la junior mauritanienne sur Conakry, Nouakchott et Bamako, mais pas sur l’escale de Dakar. Air Sénégal a émis selon nos informations un besoin ponctuel d’approvisionnement de 1 500 m3 de Jet A1. En raison de la situation critique de stock de kérosène sur Dakar, Star Oil a accepté de céder immédiatement cette quantité en attendant les formalités de paiement. Des informations crédibles font état d’une acceptation par Star Oil le lundi 18 avril derniet de prêter au niveau de Senstock, 1 000 m3 de Jet (prélevé sur le stock destiné à Star Oil Mali) aux autres pétroliers Total, Vivo et Oilybia, sur demande de Mme Mama Ndiaye du CNH qui assure un suivi rigoureux de cette situation. Suite à la défaillance des majors qui a entraîné un Notam et une réduction ou suspension des avitaillements au niveau de l’aéroport de Dakar.

Confidentiel Afrique a appris de bonne source, que SOS Petroles a donc pu disposer de 1 300 m3 de Jet A1 au niveau de Smcady, soit plus de 70 % du stock actuellement géré par l’ANACIM.

Pour contribuer à réduire la tension à l’aéroport de Dakar, un tanker affrété par la société pétrolière mauritannienne est en cours de route et devra décharger à Dakar 3000 m3 les jours à venir. Les autorités sénégalaises ont fortement bien apprécié ce soutien précieux de Star Oil qui, via sa société locale était la seule à disposer de Jet sur la place.

Hugues DESORMAUX (Confidentiel Afrique)/maliweb.com

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. amy dit :

    Bravo donc à cette entreprise mauritanienne qui a su gérer ses stocks et dépanner ainsi notre aéroport. Espérons que nos dirigeants en tireront les leçons mais on n’y croit pas trop

  2. Ivan dit :

    En temps normal, l’aéroport de Dakar délivre 600 M3/jour de kérosène. Cet apport est le bienvenu mais cela suffira à peine pour une semaine de fonctionnement normal, plus évidemment si ce kérosène est réservé exclusivement à la compagnie nationale.

  3. Stephane dit :

    Défaillance des majors Total, Vivo et Oilybia ??????

    • Galips dit :

      Disposer d’une raffinerie et se retrouver en rupture de stock de kérosène ?
      Dans 10 ans le TER sera en ruines.

    • amy dit :

      en lisant bien l’article, on se rend compte que cette compagnie mauritanienne a cédé son stock sans attendre les formalités de paiement. Les Majors ont du passé leur tour en disant « MERCI mais j’ai déjà donné

  4. Ivan dit :

    La SAR, l’entreprise sénégalaise de raffinerie est à l’arrêt depuis 4 mois our raison de maintenance et devrait reprendre son activité d’ici quelques semaines. Cependant, cela fait plus de 3 ans que cette entreprise ne raffinait plus de kérosène. D’autre part, le réseau de pipelines qui l’alimente est en très mauvais état. Il y a un mois, un des pipelines qui l’alimente a explosé à Thiaroye. La situation risque de rester délicate encore un certain temps.

  5. Tiocan dit :

    Le kérosène c’est comme l’eau: Si les tuyaux sont percés, le produit n’arrive pas au bout. Maintenance à la sénégalaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :