ESSENCE ET DIESEL: ARRIVÉE DE BATEAUX

L’essence et le diesel sont de nouveau disponibles en quantité suffisante (ministre)

La ministre en charge du Pétrole et des Energies, Sophie Gladima, a assuré, jeudi, de la disponibilité en quantité suffisante du diesel et de l’essence, estimant que les perturbations notées dernièrement étaient liées aux lenteurs du déchargement et de l’acheminement de ces produits dans les dépôts de stockage.

« Le produit est bien disponible. Seulement, le déchargement prend un peu de temps, car le produit passe par de grands tuyaux avant de ressortir par d’autres plus petits. Une fois déchargé, il est mis dans des camions qui peuvent être retardés par les embouteillages », a-t-elle notamment déclaré.

Sophie Gladima Siby effectuait une visite au terminal pétrolier du Port autonome de Dakar où deux navires étaient en train de décharger de l’essence et du gazole.

Une rupture dans l’approvisionnement du diesel particulièrement avait été notée ces derniers jours, entrainant de longue file d’attente de véhicules au niveau de certaines stations d’essence. Des usagers redoutant une pénurie de ces produits étaient même allées jusqu’à remplir des jerricanes.

La ministre du Pétrole et des Énergies a lancé un appel aux usagers afin qu’ils évitent les longues files d’attente devant les stations-services. Elle a estimé que cela pouvait constituer un risque en raison du caractère inflammable de ces hydrocarbures.

’’Il n y a aucun problème, encore moins d’arrêt à notre niveau. Des bateaux sont en rade et prêts à accoster pour décharger d’ici les prochaines heures. D’ailleurs, la quantité existante et celle attendue dans les prochains jours pourront approvisionner les Sénégalais jusqu’au mois de mai’’, a-t-elle fait valoir.

Elle a insisté sur le fait que seuls les camions pouvaient actuellement assurer la distribution du diesel et de l’essence en raison de l’endommagement d’une partie des pipelines de la Société africaine de raffinage.

La minsitre intervenait au moment où, sur le site du terminal pétrolier du port autonome de Dakar, deux navires venant de la Turquie et d’Espagne déchargeaient respectivement du gasoil et de l’essence.

« Nous avons actuellement, au total, 43 500 tonnes de diesel et d’essence. Un autre navire en attente avec une quantité de 26 000 tonnes va décharger une fois que les deux autres auront fini de décharger », a déclaré Alassane Dionne, chef des opérations au terminal pétrolier de Dakar.

aps.sn

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. amy dit :

    des tuyaux plus gros qui alimentent des plus petits, des parties de pipeline endommagés à la SAR? Des bateaux qui attendent en rade. Beaucoup d’excuses différentes pour expliquer la mauvaise gestion, le manque de planification ou plutôt le je m’en foutisme des Sénégalais. Mais bon maintenant on est habitués

  2. Galips dit :

    Disposer d’une raffinerie et importer des produits finis, faut il en rire ou en pleurer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :