LE NGALAKH DE PÂQUES

Le ngalakh, dessert sénégalais de Pâques

Au Sénégal, on concocte à l’occasion de la fête de Pâques un dessert composé de bouye, le fruit du baobab, et de pâte d’arachide (il est donc gluten free et vegan, ce qui conviendra au plus grand nombre de convives). Dans le pays de l’Ouest africain, «cette petite gourmandise est devenue un symbole de partage entre chrétiens et musulmans. Les familles chrétiennes préparent ce dessert pour la fête de Pâques et le partagent avec tout leur entourage.

Pour le préparer, délayez d’abord 210 g de pâte d’arachide dans 40 cl d’eau tiède, puis, une fois qu’elle est complètement diluée, ajoutez les 20 g de poudre de baobab. Mélangez, ajoutez 40 g de sucre et 1 sachet de sucre vanillé, puis versez 40 g de lait concentré sucré. Mélangez bien. Pour finir, ajoutez une cuillère à soupe de la pâte à tartiner de votre choix (la plus connue au chocolat et noisettes par exemple mais aussi bien du beurre d’amande berbère, l’amlou, du beurre de cacahuète américain, ou encore de la pâte de pistache italienne…). Placez le tout au frais et laissez reposer au minimum deux heures, idéalement une nuit entière.

liberation.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *