INFLATION AU SENEGAL

Le FMI estime l’inflation au Sénégal à 5,5%

La rapide hausse des prix du pétrole brut et des denrées alimentaires, la guerre en Ukraine et, dans une moindre mesure, le gel des échanges commerciaux avec le Mali lié aux sanctions adoptées à son encontre par la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), perturbent la reprise économique du Sénégal après la pandémie et compliquent les arbitrages de politique économique, a indiqué vendredi le Fonds monétaire international en achevant sa cinquième revue de son programme de soutien.

Ainsi, les prévisions de croissance pour cette année ont été revues à la baisse à environ 5 %, tandis que l’inflation, alimentée par la hausse des prix des denrées alimentaires et de l’énergie, devrait atteindre 5,5 %. Le déficit budgétaire serait de 6,2 % du PIB, contre 4,8 % du PIB dans le budget initial. La dette publique devrait atteindre 75 % du PIB en 2022.

Malgré ces difficultés, les perspectives laissent entrevoir une activité économique vigoureuse à moyen terme, à condition que des politiques appropriées soient mises en œuvre. Cependant, ces perspectives demeurent incertaines et les risques sont là notamment le gel prolongé des échanges commerciaux avec le Mali, la résurgence de la pandémie de Covid‑19, la hausse de l’insécurité dans la région du Sahel, l’accentuation des revendications sociales, le resserrement drastique des conditions financières extérieures et les possibles effets de conditions climatiques défavorables.

commodafrica.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *