LANCEMENT D’UN PROGRAMME D’URGENCE DE NETTOIEMENT DE JOAL-FADIOUTH ET SES ENVIRONS

Le coordonnateur de l’unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG) Mass Thiam et le maire de Joal-Fadiouth, Aïssatou Sophie Gladima ont lancé samedi le plan d’urgence de nettoiement de cette commune du département de Mbour

‘’Madame le maire a beaucoup insisté pour qu’on puisse mettre en place un système de pérennisation. Nous avons prévu, en relation avec elle, de mettre en place une petite commission qui va essayer de fédérer l’ensemble des ressources qui sont disponibles au niveau de sa commune’’, a expliqué Mass Thiam lors de la cérémonie de lancement.

Il a, en ce sens, pensé aux ressources du Fonds d’entretien routier (FERA) et du programme +Xëyu ndaw gni+ pour que l’ensemble des ressources soient mises en synergie pour une plus grande efficacité au niveau opérationnel.

‘’Pour sa réussite, le programme est parti d’une première vague de recrutement de 25 personnes. Ce qui très insuffisant. Il faut aller au-delà. Nous sommes en train de voir comment relever ce quota en rapport avec les exigences nationales’’, a ajouté M. Thiam.

Pour sa part, Mme Gladima a remercié l’UCG, estimant que théoriquement, toutes les communes du Sénégal devraient disposer d’un tel programme.

‘’Dans tout ce qu’on va transformer, les communes devraient bénéficier d’un pourcentage dans les sociétés qui vont être mises en place. Et nous pensons que ces jeunes de Joal-Fadiouth et d’ailleurs dans le Sénégal devraient pouvoir en bénéficier’’, a-t-elle souligné.

seneplus.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. amy dit :

    Bravo madame la maire pour cette initiative.
    Mais en même temps que le nettoyage, il faudra faire l’éducation des populations de Joal pour qu’elles évitent d’aller jeter à la mer tous leurs déchets, matériaux de construction et autres. L’organisation des ramassages des poubelles serait aussi adapté et cela vous éviterait de recevoir les poubelles du quartier DIAMAGUENE dans votre maison à coté du stade
    r à la mer

  2. Bernard dit :

    Ramasser les déchets oui, mais pour les mettre où ?

  3. amy dit :

    ne pourrait on pas remettre en route le centre de compostage qui a existé il y a quelques années, trier les déchets, ou bien c’est moins fatiguant de vivre dans la crasse et l’insalubrité

  4. amy dit :

    et on pourrait participer à produire de l’électricité en envoyant nos dechets à Kaolak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :