CARTE GRISE, PLAQUES PLUS CHER

Hausse notée sur le prix de la carte grise et celui de la plaque d’immatriculation

Le secteur des transports connaît une hause au Sénégal. D’après L’Observateur, la carte grise passe de 7500 à 15 000 Fcfa, les plaques d’immatriculation de 14 000 à 26 000 Fcfa.

Le ministre des Transports Mansour Faye, qui défendait son projet de budget à l’Assemblée nationale, justifie cette hausse par le fait que le Sénégal s’est engagé dans la mise en place d’un système performant de délivrance des titres de transport sécurisés, visant à réduire la fraude documentaire.

lesoleil.sn

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    Lutter contre la fraude documentaire en doublant le prix des cartes grises et le prix des plaques d’immatriculation est la dernière trouvaille de Mansour Faye : Le lèche-bottes et beau-frère du gros patapouf-pdt, maire de Saint Louis à rien foutre, ex-ministre de l’Eau à rien foutre, puis ex-ministre du PUDUCU à se remplir les poches et nouveau ministre des transports à racketter de nouveau, les automobilistes Sénégalais, donc le peuple Sénégalais… Tout le monde sait que Mansour Faye est une grosse salope incompétente à tous les postes qu’il a occupé, à part soutirer du pognon au peuple Sénégalais qui se laisse faire…
    Là encore, en doublant le prix des cartes grises et des plaques d’immatriculation sous un motif plus que fallacieux de lutte contre le fraude documentaire automobile, on comprend vite que ce n’est encore qu’une nouvelle manœuvre pour pomper du pognon au peuple Sénégalais, en réponse aux 3 jours de grève des transporteurs Sénégalais…
    Une manœuvre lucrative que pour son ministère, qui n’était pas dans les 11 revendications de la grève des transporteurs Sénégalais : De quoi mettre de nouveau le feu à la mèche du mécontentement et des grèves qui grèvent que le peuple, en vérité => Diviser pour mieux régner !
    Ce mec se croit tout permis et intouchable : Pas sur pourtant que cette nouvelle manœuvre passe comme lettre à la poste, auprès des transporteurs Sénégalais, des professionnels de la route, des automobilistes Sénégalais et du peuple Sénégalais tout simplement…
    Au lieu de créer des emplois, de lutter contre la corruption connue et reconnue des contrôles techniques, de retirer les véhicules-corbillards pour sécuriser les routes, etc… Cette basse gouvernance de ponir, de s’en prendre aux rares deniers du peuple et de l’étrangler financièrement pour se remplir les poches avant de partir du pouvoir est dégueulasse et ne mène à rien => Sauf, à révolter le peuple Sénégalais, un peu plus ! In chà Allah…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :