PLUS DE BAC A FOUNDIOUGNE

Foundiougne : La partie avant du bac engloutie sous les eaux

La partie avant du bac de Foundiougne, en panne depuis quelques jours, est engloutie sous les eaux du bras du fleuve le Saloum, a-t-on appris, vendredi, auprès du préfet, assurant que toutes les compétences sont mobilisées pour une reprise du trafic.

’’La partie avant du bac est engloutie sous les eaux du fleuve depuis jeudi dans l’après-midi au moment où des techniciens étaient en train de le dépanner’’, a confié à l’APS le préfet du département de Foundiougne, Ousseynou Mbaye.

’’En panne depuis quelques jours et à l’arrêt au niveau de l’embarcadère, plusieurs équipes de l’Agence nationale des affaires maritimes (ANAM), de la marine nationale, de la gendarmerie tentent de le retirer des eaux en vain depuis plusieurs heures’’, a-t-il souligné.

Il a assuré que toutes les compétences sont mobilisées sur place pour retirer la partie avant submergée du bac rapidement, le réparer et voir les modalités d’une reprise du trafic.

Le préfet a annoncé qu’une délégation conduite par le directeur des Routes, Mamoudou Camara, est attendue sur place pour évaluer et décider de la suite à tenir.

L’autorité administrative a appelé à une mise à disposition d’un bac de substitution ’’rapidement’’ pour continuer le service de transport fluvial des passagers entre Foundiougne et Ndakhonga.

’’Je souhaite vivement qu’un bac de substitution soit mis en place pour une continuité d’urgence du service’’, a-t-il déclaré, soulignant que le bac en panne ’’est vieux pour avoir fait son temps’’.

AB/OID/ASB/APS

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. jean-Marie Dupart dit :

    J’ai eu de le chance. Je l’ai emprunté la semaine dernière….

  2. Stephane dit :

    A l’eau ! Macron

  3. Ivan dit :

    Espérons qu’il ne rejoigne pas le ferry Aline Sitoé Diatta disparu depuis maintenant 1 an 1/2.

  4. Le chaman dit :

    Ah l’expertise sénégalaise dans toute sa splendeur ! Cela fait des mois que ce bac est en panne,
    L’article ne dit pas ce qu’il en résulte pour les habitants
    Et au bout du bout, c’est qui qui va cracher au bassinet ?

  5. oyster dit :

    Il faut croire que la voie d’eau existait ,car dans le cas contraire on pourrait saluer la performance des « techniciens  » qui pour reprendre le texte  » étaient en train de dépanner » ce Bac en panne depuis plusieurs jours ,et, de voir ce dernier couler rapidement .
     » Il était vieux pour avoir fait son temps » peut on lire comme conclusion!…
    Merçi pour les habitants qui devront attendre un hypothetique remplacement .

  6. olive dit :

    pour l’avoir pris une multitude de fois c’est vrai qu’il est vieux même neuf et en bon état il était mal entretenu! resté une fois trois heures au milieu du fleuve :panne de gaz oil !

    • stephane dit :

      Comme tout matériel qui passe entre les mains de Sénégalais. Seuls quelques bobos Francais aux regards d’ illuminés essayent de nous convaincre que les Wolofs sont des magiciens de la mécanique ,avec deux morceaux de serpillère et un peu de banane ils te font la révision des 30 000, tout ce qui passe entre leurs mains est maltraité , je m’ en suis rendu compte mainte et mainte fois à la maison, pas besoin de tournevis Facom, ton dernier couteau au fil bien affuté est un merveilleux tournevis un bon coup de pilon sur le dos de ce qui reste de ton merveilleux couteau ramené de France le transformera en feuille de boucher pour couper leur mouton
      Ce ne sont que des : brises fer

  7. Ivan dit :

    La durée de vie moyenne d’un ferry est de 40 ans avec des rotations journalières ( Corsica ferries en Méditerranée ou compagnies scandinaves en mer du Nord). Le ferry Aline Sitoé Diatta, construit en Allemagne, avec 2 rotations hebdomadaires (Dakar Ziguinchor), aura eu une durée de vie de 13 ans (2008-2020).

  8. issa gibb dit :

    Cette photo du bac de Foundiougne enfoncée dans l’eau est aussi une photo qui ne favorise pas l’image de l’émergence promise au Sénégal… Mais une nouvelle preuve que ce pauvre pays s’enfonce dans la misère matérielle, sociale et morale avec tous les ennuis qu’elle engendre pour son pauvre peuple qui trinque à chaque fois… Tandis qu’une poignée de nantis se goinfrent sur leurs dos, en leur faisant croire à une bonne gouvernance… Chercher l’erreur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :