CRIMINALITÉ FAUNIQUE

Encore des peaux de léopard saisies à Kédougou
La nouvelle opération menée par la Direction des Parcs Nationaux, en collaboration avec le Commissariat Central de Kédougou et l’appui du projet Eagle Sénégal a été encore fructueuse. Elle a permis l’interpellation, le 2 août 2021, de quatre présumés trafiquants de faune en flagrant délit de détention, de circulation et de commercialisation de deux peaux de léopard.
Ce phénomène de trafic de peaux de léopard va-t- il enfin s’arrêter ? La dernière saisie à Kédougou date seulement d’il y a moins de deux mois avec 2 peaux de léopards saisies et 3 trafiquants de faune condamnés entre 3 et 6 mois de prison ferme.
Pour ce troisième trimestre de l’année 2021, cette opération porte à 11 le nombre de peaux de léopard saisies à Kédougou et 11 trafiquants interpellés (dont 7 déjà condamnés). Egalement, de 2018 à 2021, en seulement 2 ans et demi donc, d’après le projet Eagle-Senegal interrogé, un bien triste inventaire fait état de 15 peaux de léopard saisies au Sénégal et de 15 trafiquants condamnés.
Ces léopards issus du Parc National du Niokolo Koba, du secteur de Kédougou, ou des pays voisins, sont souvent capturés et tués dans des conditions inhumaines. Pourtant ils sont intégralement protégés et ne bénéficient d’aucune autorisation de commerce possible, morts ou vivants. Cette espèce est décidément conduite par les trafiquants sur le mauvais chemin de l’extinction en Afrique de l’Ouest.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *