LE PÉTROLE SENEGALAIS AVANCE

Le Sénégal fait un pas de géant vers la production de ses premiers barils de pétrole

Les travaux continuent pour permettre au Sénégal de produire ses premiers barils de pétrole durant l’année 2023. D’ailleurs, les installations déterminantes pour arriver à l’objectif 2023 sont en train d’être posées.

En effet, ce vendredi, l’opérateur Woodside a informé que le navire «Island Victory» est en train d’installer le système d’amarrage qui maintiendra l’unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) dans le champ de pétrole de Sangomar. En d’autres termes, les ingénieurs sont en train de mettre en place le système qui va porter le Grand navire qui va extraire le pétrole et le stocker. Egalement, ils sont en train d’installer le système qui va sortir le pétrole de la plateforme.

«Ce système est installé à l’aide de neuf piles à aspiration de 21 mètres de haut et pesant environ 175 tonnes. Elles seront reliées à des lignes d’amarrage qui seront posées au préalable, prêtes pour l’arrivée du FPSO», indique Woodside.

A ce jour, le Sénégal compte trois gros projets dans le pétrole et le gaz. Sur ces trois projets, le Sénégal veut, dès le démarrage de la production, en tirer la somme de 700 milliards de francs Cfa par année et 20.790 milliards de francs Cfa pour les 30 prochaines années.

Il s’agit de 9350 milliards de francs Cfa espérés pour le projet gazier Grand Tortue Ahmeyim, 8195 milliards pour le projet pétrolier Sangomar et 3245 milliards pour Yaakar Téranga.

Mouhamed Camara / senenews.com

Vous aimerez aussi...

21 réponses

  1. olive dit :

    la facilité qu’ils ont a compté l’argent qu’ils n’ont pas et n’auront jamais est déroutante !

  2. stephane dit :

    Commenceront à produire lorsque le baril sera descendu à 7 dollars

  3. Le Chaman dit :

    Quand même, c’est beau tout ces chiffres ! Je comprends que le ministre du pétrole puisse avoir une petite érection en lisant les rapports de ses collaborateurs, ah le pétrole, mais sur les revenus cités, le ruissellement du magot va représenter combien sur les classes laborieuses ? Les autres pays Africains peuvent nous donner une indication.

  4. Ndiaye dit :

    Retenez bien ceci, plus jamais le pétrole ne descendra en dessous des 100 dollars.
    Les gilets jaunes vont pouvoir reprendre

    • olive dit :

      il n’y aura plus de g j les gens ont peur pour leurs job et sont pleins de credits par contre les forages profonds nessessitent du lourd a 150 dollars le baril le cout de l’éxtraction est exorbitant !comme les pétroliers se pairons en premiers vous aurez des dividendes dans 20 ans !ne revez pas !

    • Ndiaye dit :

      dans ce cas on les dégagera. on donnera les forages aux chinois peu chères ou au turc

    • Ivan dit :

      Comme d’habitude, des prévisions toujours aussi foireuses. Le baril est repassé aujourd’hui,le 5/07/2022, au dessous des 100 dollars.

    • Ndiaye dit :

      ok, disons plus jamais en dessous des 99 dollars si cela rassure..

    • Bernard dit :

      A Ndiaye = juste pour info, le baril est aujourd’hui à 98 dollars !
      Quand on ne sait pas, on ferme sa ……

  5. Ivan dit :

    Les forages chinois peu chers, c’est un peu comme les vaccins, cela risque de coûter beaucoup plus cher au final.

  6. Ivan dit :

    Impossible de prévoir aujourd’hui ce qui va se passer dans les prochains mois. Si il y a récession, le pétrole peut chuter très bas, par contre en cas de forte reprise son prix peut exploser. Donc annoncer plus jamais, c’est n’importe quoi, la preuve dès aujourd’hui.

  7. Ndiaye dit :

    si l’occident ne leve pas les sanctions russes, pas besoin d’etre un devin

  8. Bernard dit :

    Malheureusement pour le Sénégal, les forages commenceront à produire (si cela arrive un jour !) au moment où les produits pétroliers seront interdits dans la plupart des pays civilisés.
    Il ne restera que la consommation locale.

  9. Ndiaye dit :

    Oui ça fait 50 ans qu’on nous dit dans 50 ans on arrête ….

    Et Pour le prix du pétrole rendez vous ici dans 1 semaine.

  10. Ivan dit :

    Il ne s’agit pas de savoir si dans une semaine le pétrole remonte ou baisse, il s’agit de constater que des prévisions du type « plus jamais au dessous de 100 » sont digne d’un prévisionniste qui se plante à tous les coups.

  11. Ndiaye dit :

    cours du pétrole Brent en dollars: 100.81 $

    je suis encore bon

  12. oyster dit :

    Bonjour,
    L’interdiction de vente en neuf de véhicules « thermique » d’ici quelques années
    doit faire partie des « prédictions de NOSTRADAMUS » ?????????
    En tout cas nous le manque de courant est récurrent ,et, le solaire insuffisant.

  13. Ndiaye dit :

    C’est pas demain la veille que le pétrole arrêtera. Scientifiquement à ce stade RIEN ne peut se substituer au rapport qualité prix du pétrole. Même les voitures électriques et leurs bilan carbone de fabrication des batteries ne peuvent régler le problème ecologique.
    Et quid du transport aérien et du fret maritime
    PS: après un petit soubresaut tout est rentrer dans l’ordre + de 103 dollars le baril ce jour ..

  14. Ndiaye dit :

    107.15 $ …

  15. Ivan dit :

    RDV dans une semaine à proposé Ndiaye. On y est. Pas de chance, le cours du baril de pétrole est encore repassé sous les 100 dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :