TOURISME: C’EST GRAVE

Le tourisme « dans une paralysie totale »

Malgré les efforts consentis par l’Etat, l’industrie hôtelière et touristique peine toujours à se relever de la crise consécutive à la Covid-19.L’industrie hôtelière et touristique est à bout de souffle. Les signaux sont au rouge, le bout du tunnel encore loin. « Nous sommes dans un état de paralysie totale avec des chiffres d’affaires divisés par 10 pour la plupart d’entre nous. Sans compter ceux qui ont purement et simplement fermé leurs entreprises à cause des restrictions qui freinent l’activité touristique », a fait savoir Mamadou Racine Sy, le président de la Fédération des organisations patronales de l’hôtellerie et du tourisme (FOPAHT).
Présidant ce lundi à Dakar le forum régional sur l’impact de la pandémie sur les entreprises hôtelières et touristiques dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), M. Sy a soutenu que son secteur d’activité a été « le plus impacté (par la Covid-19) avec le cortège de morts, de licenciements, de fermeture d’entreprises… »
« La pandémie a été d’une ampleur inédite. Une violence jamais égalée a été exercée sur notre secteur », a-t-il dit, soulignant que l’impact est si considérable qu’il faudra quelques années pour pouvoir le mesurer.
Quid de la reprise ? Pour le PDG du complexe hôtelier King Fahd Palace, ce n’est qu’en « 2023 qu’on pourra parler de reprise, d’autant plus qu’on parle de troisième vague et les cas augmentent à une vitesse exponentielle. »
« Nous sommes dans une phase de résilience. Nous avons cependant espoir pour un avenir meilleur pour le secteur touristique au niveau de l’espace UEMOA, même s’il est sinistré (…). Il sera très difficile de refermer les plaies », a-t-il indiqué.
Il assure toutefois que les acteurs vont se battre pour que la liberté d’aller et de venir soit une réalité dans l’espace UEMOA et dans la zone CEDEAO.
Mamadou Racine Sy a profité de l’occasion pour dénoncer le « complexe » des africains envers l’Occident. « Dans nos pays, nous sommes pleins de complexes. Quand ça vient de l’étranger tout le monde applaudit, quand ça vient de chez nous, les gens critiquent », a-t-il pesté.
Pour le président de la FOPAHT, il est nécessaire que nous apprenions à visiter les sites de nos pays. « Tant que nous n’avons pas cette conscience, cette volonté de vivre en commun et de favoriser ce tourisme intra africain, nous n’irons pas loin. Si on n’a pas ce nationalisme africain, on passe à côté », a noté M. Sy.
journaldebrazza.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. issa gibb dit :

    Je ne pas blairer Mamadou Racine Sy qui est une belle et grosse enflure, un gros pourri comme on en fait plus dont le seul fait d’arme est d’être né avec une cuillère en or dans la bouche…
    Nommé en 2007, Directeur du King Fahd Palace à Dakar par Wade qu’il trahit sur ordre de Bolloré (France) pour soutenir Macky Sall en 2012 et Président de la Fédération des Organisations Patronales de l’Hôtellerie et du Tourisme (FOPAHT) et pas que dans le Tourisme… Ses autres titres sont légions, comme dans les Caisses de la Sécurité sociale ou des Retraites et pas que, mais ses compétences sont nulles partout ou çà se saurait …
    Le mec marié quand il voyage pas ou qu’il ne baise pas 2 putes à la fois dans ses hôtels : Racine Sy passe son temps à humilier et à mettre des bâtons dans les roues à tous les ministres successifs du Tourisme au Sénégal avec son fameux  » Vous vous avez un Patron, nous nous sommes des Patrons »… Il laisse pourrir ses 5 hôtels fermés en Casamance où ses anciens salariés abandonnés à leurs pauvres sorts, attendent sa venue « Personna Non Grata » en Casamance avec des machettes pour lui faire sa fête… Il ne répare même pas ses cases brûlées dans ses hôtels-campings du Saloum… Il a licencié ses salariés du King Fahd Palace à Dakar, sans indemnités et sans chômage qui n’existe pas au Sénégal… Et on attend toujours la construction promise en 2012, de l’Ecole de l’Hôtellerie à Thiès qui devait former et donner 100 000 emplois aux Jeunes Sénégalais, son éternel credo qu’on attend encore ??? etc,…
    Mais quand Racine Sy dit que le Tourisme au Sénégal, est cuit : On ne peut être que d’accord avec lui…
    Le Tourisme est bien et bel cuit au Sénégal ou dans une paralysie totale …
    Même si on sait très bien que ce milliardaire sur-prétentieux, pleurniche dans ce forum de l’UEMOA pour essayer de recevoir des aides, comme il en a déjà reçu du gouvernement Sénégalais, l’année dernière pour ne pas licencier ses salariés… Chercher l’erreur !
    Avec le sinistre-ministre fou du Tourisme, Alioune Sarr qui continue à voir des millions de touristes au Sénégal et le véreux Racine Sy, à la tête du Tourisme au Sénégal, il est sur que le Tourisme est cuit au Sénégal…
    La différence, c’est que le premier ment pour continuer à toucher son salaire de ministre et que le second, pourtant milliardaire, pleurniche pour continuer à engranger du pognon, de tous les côtés, rien que pour sa gueule… Ici, Sénégal !

  2. oyster dit :

    On peut penser que Mamadou vient de recevoir à vous lire autant de décorations qu’un Maréchal de l’ex URSS mais en une fois ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :