MENDICITÉ BUSINESS

Révélations sur des entreprises financées à coût de milliards par le business de la mendicité

Un rapport né de l’étude des chercheurs Mouhamadou Kane et Mamadou Abdoul Wane sur la mendicité a permis de faire des révélations époustouflantes sur ce business qui produit annuellement plusieurs milliards de Francs CFA.

En effet, selon l’étude, la mendicité génère un pactole de plus de 5 milliards F Cfa par an pour les enseignants coraniques au Sénégal.
Mieux, le document a révélé que des marabouts ont formé un groupe d’entreprises spécialisées. D’ailleurs, certains d’entre-deux réinvestissent même dans l’immobilier.
Pour rappel, 7 600 enfants étaient dans la mendicité en 2007 et l’étude des deux chercheurs sénégalais a montré que la grande majorité des mendiant, informe Senego.
Ibrahima Dieng /senenews.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. jackletiof dit :

    c’est normal les marabouts s’enrichissent sur le dos des pauvres avec l’accord du gouvernement et le peuple applaudit

  2. issa gibb dit :

    Là ! Ils se foutent vraiment de la gueule des gens avec cette référence à UN RAPORT D’ETUDE DE 2007 sur l’exploitation des enfants Talibés dans la mendicité forcée qui aurait été au nombre de 7.600 enfants mendiants dans un business qui aurait rapporté 5 milliards de francs cfa annuels aux marabouts sénégalais esclavagistes d’enfants au Sénégal ???… Il faut vous réveiller, les connards journaleux de senenews.com !
    Vous êtes complètement à côté de la plaque ou en retard d’une guerre au sujet du business maraboutique sénégalais de l’esclavage des enfants talibés mendiants au Sénégal ???
    LES DERNIERS RAPPORTS EN 2016, PUIS EN 2019 d’Amnesty International et d’ Human Rights Watch dénoncent qu’il y a plus de 200.000 enfants exploités dans le mendicité forcée au Sénégal : Que leur nombre ne cesse d’augmenter et que ce trafic esclavagiste d’enfants se répand dangereusement dans toute l’Afrique de l’Ouest , du Mali jusqu’au Burkina Faso et même en Gambie où çà n’existait pas au temps de Yaya Jammeh avec le Sénégal et sa mafia d’enculés de marabouts esclavagistes d’enfants qui montre l’exemple…
    Du comment faire du pognon à rien foutre, estimé entre 14 à 16 milliards de francs cfa annuels sur le dos de pauvres gosses parce qu’ils sont noirs, pauvres et innocents au nom d’un faux et aléatoire apprentissage du Coran dans un Islam qu’ils ont dévoyé à leurs seuls profits cyniques et véreux car le Prophète Mahomet interdit la mendicité des enfants dans ce même Coran ???
    Avec tout le cortège de souffrances et d’abus physiques, psychiques et sexuels que subissent ces pauvres gosses, sans que leurs tortionnaires soient inquiétés par les autorités religieuses, confrériques ou étatiques complices et dans une insupportable indifférence de lâcheté et d’Inhumanité de tout le peuple Sénégalais… Un peuple Sénégalais ignare et déshumanisé, soumis à l’obscurantisme sectaire religieux, dévoyé du Vrai Islam, sans aucune réaction à l’annonce des 21 enfants Talibés battus à mort dans les daaras entre 2016 et 2019, enfants élèves coraniques que de nom, assassinés par des marabouts violents et sadiques dont certains ne déclarent même pas leurs morts en les jetant dans une décharge publique comme seule sépulture…
    Et tous les cortèges d’horreurs qu’on lit sur les daaras et les enfants Talibés maltraités dans les journaux sénégalais comme dans une simple rubrique des chiens crevés… Ils appellent çà : « La HONTE du Sénégal » ???
    Une « HONTE » dans laquelle le Sénégal se complait avec aucune volonté que le sort des enfants Talibés esclaves mendiants et maltraités, ne change !
    Il ferait mieux de dire « La MERDE du Sénégal » ! Car avec le problème de l’exploitation esclavagiste des enfants Talibés mendiants au Sénégal, => le Sénégal est bien un PAYS DE MERDE avec toutes les autres tares et casseroles qu’il se traîne au cul…
    Seule, la Communauté Internationale, les Institutions Internationales des Droits de l’Homme et des Protections de l’Enfance peuvent condamner le Sénégal pour arrêter cette abjecte traite d’enfants :
    Le Sénégal : PAYS DE MERDE ET ESCLAVAGISTE D’ENFANTS, en est incapable !
    Cet article stupide de journaleux attardés mentaux, en est une nouvelle preuve ! In chà Allah

    • Regis Costet dit :

      Bonjour,monsieur Issa gibb,je suis heureux de vous relire sur ce blog…Vous parlez tellement juste et fort de ces pauvres gosses,les talibés…C’est vraiment la tare de ce pays et cela dépasse tout le reste…Ce qui se retrouve ailleurs…mais là,on n’a pas les mots pour y définir…La honte ,pays de m…,mais’pour moi, c’est la raison principale de la baisse du tourisme,sans covid 19.

  3. bource danielle dit :

    Issa Gibb MERCI DE REMETTRE LES PENDULES A L HEURE VOUS AVEZ TOUT DIT !!!! je connais beaucoup de Darras et ils sont dans d excellentes mains par des marabouts ki respectent les enfants mais vrai et c est normal de mendier la nourriture quand ils n ont aucune aide de personne !!! en revanche ils interdisent aux enfants de reclamer de l argent !!! Je suis Française et suis au Sénégal 6 mois par an je sais ce k je vois et dis !!! on ne met pas tout dans le meme panier et en plus avec des reportages aussi anciens !!!

    • issa gibb dit :

      Je suis aussi d’accord avec vous :
      Il y a de bonnes daaras au Sénégal où les maitres coraniques respectent leurs élèves Talibés, même si ils mendient de la nourriture à la population comme le font par exemple, les petits élèves moines bonzes bouddhistes dans les pays d’Asie, sans rechercher à mendier de l’argent pour enrichir leurs maîtres…

      => Mais, le problème au Sénégal, c’est qu’il y a 1 bonne daara (école coranique) pour 9 mauvaises daaras esclavagistes et maltraitantes d’enfants qui ne respectent aucun de leurs droits en toute impunité…
      Nous sommes en présence d’une véritable mafia maraboutique qui a infecté toutes les strates de la société Sénégalaise, avec des multi-organisations associatives dont la tentaculaire FNAECS (Fédération Nationale des Enseignants Coraniques du Sénégal) avec ses 17.000 daaras et ses 712 associations, plus les autres qui ont investi et gangréné les Institutions et les administrations, surtout dans l’Education Nationale et la Protection de l’Enfance, qui corrompent aussi les autorités politiques, la police et la justice sénégalaise pour continuer leur traite négrière d’enfants et leurs mises en esclavage dans la mendicité forcée au nom de la religion pour s’enrichir ignoblement sur leurs dos dans des conditions ignobles de vie que nous connaissons tous…
      Une bonne daara est un arbre qui ne peut pas cacher la forêt des autres daaras nauséabondes, maltraitantes et esclavagistes d’enfants Talibés au Sénégal…

      C’est un combat contre un Ogre encore si puissant au 21°siècle au Sénégal
      Un combat encore et toujours perdu contre une horde d’escrocs de marabouts pourris et inhumains qui exploitent et abusent des enfants innocents sans défense… Ces salopes humaines s’en prennent à des gosses… Des enfants abandonnés de tous, abandonnés à leurs sorts aux griffes des marabouts sataniques par leurs parents, l’Etat Sénégalais et même la population Sénégalaise malgré toutes les souffrances et les abus connus jusqu’aux meurtres répétitifs d’enfants talibés dans les daaras…
      un Tout qui fait du Sénégal, un Pays de Merde avec ses bonnes daaras minoritaires et ses daaras pourries et esclavagistes supérieurement majoritaires au Sénégal ! Y-a-pas photo
      Rien n’excuse le Sénégal pour sa tolérance de la traite et l’esclavage des enfants Talibés et ses dérives inquiétantes pour l’avenir même du pays, depuis si longtemps : Même pas, une bonne daara puisque elle tolère l’abject système des autres daaras au Sénégal …
      Un bel arbre ne peut pas cacher l’Abject de la forêt de l’Esclavage des Talibés au Sénégal ! In chà Allah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :