SAINT-LOUIS- PROJET DE CONSTRUCTION DE LA DIGUE DE PROTECTION CÔTIÈRE

«Le démarrage des travaux effectif, selon Gérard Sénac d’Eiffage

Le Président Directeur Général du Groupe Eiffage Gérard Sénac a visité hier, lundi 04 janvier, le chantier du Projet de Protection Côtière de Saint-Louis (PPCS). Il s’agit en effet de sa première visite en début d’année pour venir constater de visu l’effectivité du démarrage des travaux de construction de cette digue visant à protéger d’urgence les populations et les biens des quartiers de Guet-Ndar et Ndar-Toute dans la Langue de Barbarie. Le projet est financé par l’Etat du Sénégal et l’Agence Française de Développement (AFD) à hauteur de 10,5 milliards FCFA.
Cette visite s’inscrit dans le cadre de la tournée de la Mission de contrôle opérée au niveau des différents chantiers sous la directive du Président Directeur Général du Groupe Eiffage. Gérard Sénac et sa délégation se sont rendus au niveau du chantier du Projet de Protection Côtière de Saint-Louis (PPCS) pour constater l’effectivité du démarrage des travaux de construction de la digue de protection des quartiers de Guet-Ndar et Ndar-Toute. « Cette digue de protection est le premier chantier à visiter car tout le monde est pressé de savoir si ce chantier a démarré ou pas. Je suis venu moi-même aujourd’hui avec l’équipe de Direction et tout le management d’Eiffage pour voir effectivement le démarrage du chantier. Certes il y a eu des études qui ont pris du temps, et tout un tas de sujets notamment le choix des cailloux, du matériel, de la réalisation du projet. Le projet vise la protection d’urgence du littoral de la Langue de Barbarie par une digue de 2150 mètres en enrochements, pour stopper le recul de la ligne de rivage. Ce sera des blocs de roche d’une à deux tonnes. Aujourd’hui, on est avec le maître d’ouvrage qu’est l’Agence de Développement Municipal (ADM) et la Mission de contrôle en phase pour dire que le chantier a bel et bien démarré.
Les enrochements sont arrivés, le matériel aussi et je suis heureux de constater que ce chantier a démarré en 2021 », a soutenu Gérard Sénac, PDG du Groupe Eiffage, très ravi de retrouver la ville de Saint-Louis, « très importante à ses yeux », qui l’a accueilli en 1989 au niveau des chantiers du Fleuve. Également, il s’est rendu à Bango pour voir des bâtiments qui sont en rénovation pour l’armée sénégalaise. Mais aussi, avec sa délégation, il a visité certaines maisons qui doivent être rénovées dans le cadre d’un projet entre l’État du Sénégal et l’Agence Française de Développement (AFD) sur des rénovations de bâtiments du secteur privé. « Nous irons aussi sur les chantiers du Fleuve précisément à Ross Béthio pour voir tous les chantiers qui sont actuellement en activité, soit pour la SAED soit pour tous les services de l’État avec qui nous travaillons aujourd’hui. Ce mercredi, nous irons à Louga pour revoir des chantiers qui sont réalisés pour le compte de l’armée sénégalaise, avant de rentrer à Dakar en passant par Thiès.
LE GROUPE EIFFAGE FÊTE 95 ANS D’EXISTENCE
Cette tournée fut l’occasion pour le PDG Gérard Sénac de souhaiter aux jeunes de son entreprise qui sont âgés de trente ans ou moins de passer leurs carrières dans ce Groupe. « C’est avec eux que j’espère que la Direction Générale et les autres membres qui m’accompagnent pourront demain placer l’avenir d’Eiffage au Sénégal. En effet, nous sommes une entreprise qui s’est impliquée, qui continue à s’impliquer et qui s’adapte aux conditions de développement durable, aux conditions climatiques, aux conditions de qualité, de prévention, de sécurité, entre autres. Et on le fait parce qu’on a trouvé au Sénégal une équipe dynamique, des collaborateurs qui s’engagent et qui suivent l’élan du Groupe. Aujourd’hui, si on regarde l’activité d’Eiffage au Sénégal, c’est 10.000 salariés qui travaillent pour le développement du pays. Et la jeunesse sera, pour 2021, pour moi, un élément important de l’activité de l’entreprise », a fait savoir Gérard Sénac.
Yves TENDENG/sudonline.sn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *