ACCORDS ÉTAT – TRANSPORTEURS

Les transporteurs routiers et l’Etat trouvent une issue heureuse. A suivre !

L’intersyndicale des transporteurs routiers et le gouvernement du Sénégal ont fumé le calumet de la paix. Un accord sur plusieurs revendications des transporteurs a été trouvé. Sur d’autres points les discussions vont se poursuivre le 05 janvier 2021. L’annonce a été faite par le secrétaire général du ministère des transports, Aubin Jules Sagna, ce dimanche.
Levée du mot d’ordre de grève…
Ainsi les transporteurs, par le biais de leur porte parole, Gora Khouma, ont décidé de lever le mot d’ordre de grève à partir de ce dimanche. Car, d’après Gora Khouma un protocole de procès verbal de négociation a été signé par le ministre Mansour Faye et l’intersyndicale des transporteurs routiers (Dillo Niang, Synagtrans, Mamadou Ndiaye, Satars et Gora Khouma, Urs).
Information
Selon le représentant de Mansour Faye, ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavent, tous les acteurs concernés par les décisions prises ont été avertis et informés.
Afrique pesage à négocier
Le seul point noir pour le moment concerne la question d’Afrique Pesage Sénégal. “Les frais forfaitaires de pesage de 2 000 frs, négociés par le passé, à défaut des dispositions du contrat de concession seront appliqués, à savoir 500 frs/essieu. Toutefois, les discussions sur cette question seront ouvertes lors de la réunion du comité national de suivi du 5 janvier 2021″, ont conclu les partis.
Les recommandations
Absent de la rencontre, le beau frère du chef de l’Etat a fait part de ses recommandations par le biais du secrétaire général du ministère des transports, Aubin Jules Sagna. Il s’agit entre autres de : “mettre en place un comité interministériel de suivis des points retenus, qui va regrouper les services de l’Etat et les acteurs du transports. Ainsi, le déroulement d’une campagne de sensibilisation en direction des agents de contrôle, des forces de sécurité et de défense sur le respect des montants des amendes liées aux infractions telles que prévues par la réglementation. Et enfin l’aménagement des parkings gros porteurs de certaines villes sur les corridors“.
Thierno Malick Ndiaye/senego.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :