NOUVEL EMPRUNT DU SENEGAL

Appétit des investisseurs pour le papier Sénégal

Pour la troisième série des bons Social Covid 19 initiés par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), les autorités sénégalaises, par le biais de leur trésor public, ont obtenu avec succès, le 27 octobre 2020, sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) un montant de 103,130 milliards FCFA (154,695 millions d’euros) à l’issue de leur émission par adjudication des bons assimilables du trésor (BAT) de maturité un mois.
L’émission de BAT du Sénégal a été plébiscitée par les investisseurs qui ont proposé 468,870 milliards de FCFA de soumissions globales là où l’émetteur recherchait 103,130 milliards de FCFA. Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication de 260,71%. Pour des raisons de coût, le trésor public sénégalais a finalement retenu que le montant sollicité et rejeté les 165,740 milliards FCFA restants, soit un taux d’absorption de 38,36%.
L’émetteur entend rembourser le capital le premier jour ouvré suivant la date d’échéance fixée au 24 novembre 2020. Dans sa conception cette émission de BAT est conçue comme étant un pont pour les Etats membres de l’UMOA en attendant la rentrée des fonds attendus dans le cadre de la lutte contre la pandémie du COVID19. Le plan de trésorerie des Etats pour rembourser cette dette est alimenté par les engagements de leurs partenaires techniques financiers.
Concernant le paiement des intérêts, il se fera d’avance et précomptés sur la valeur nominale des bons qui est d’un million de FCFA avec un taux inférieur ou égal à 3%.
financialafrik.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *