LE BARRAGE D’AFFINIAM RÉCEPTIONNÉ

Après 7 mois de travaux de réhabilitation: La Chine livre intégralement le barrage d’Affiniam

Après sept mois de travaux de réhabilitation, le barrage d’Affiniam a été officiellement remis au Sénégal. Le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Moussa Baldé, et l’ambassadeur de la Chine à Dakar, Zhang Xun, ont signé, hier, l’acte de transfert. Avec l’aménagement de 11 400 hectares, M. Baldé est convaincu que l’infrastructure pourra permettre au Sénégal d’atteindre ses objectifs de relance économique par l’agriculture.
Lors de sa tournée rurale du 24 août dernier, le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Moussa Baldé, avait procédé à la réception provisoire de l’ouvrage hydro-agricole d’Affiniam. Près de quatre mois après, la tutelle et la Chine ont signé, hier, l’acte de transfert. Les travaux de réhabilitation, entamés au mois de juin dernier, ont concerné le génie civil, l’équipement mécanique, la réfection du bâtiment du barrage, la réhabilitation du forage et du château d’eau, celle du magasin ainsi que la mise à disposition d’un véhicule pick-up.
Après s’être félicité de la coopération agricole dynamique entre les deux pays, l’ambassadeur de la Chine à Dakar s’est dit convaincu que l’ouvrage permettra au Sénégal de développer son agriculture. « Malgré la pandémie, nous avons pu achever le projet dans les délais prévus. Le barrage joue un rôle vital dans la production agricole. C’est un nouveau pas pour dynamiser la coopération agricole. Le Sénégal est un grand pays agricole. Donc, l’infrastructure pourra accompagner le développement du pays », a déclaré Son Excellence Zhang Xun.
Pour le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, cette infrastructure d’une capacité de 11 480 hectares qui a suscité un grand espoir auprès des populations et une grande satisfaction de l’État du Sénégal, permettra à notre pays d’atteindre ses objectifs agricoles dans le cadre du Pse et de la relance économique. « La vision du Chef de l’État à travers le Plan Sénégal émergent vise à asseoir les bases d’une agriculture productive, compétitive, diversifiée, durable et pourvoyeuse d’emplois. C’est ainsi qu’il a fait de l’agriculture l’un des secteurs moteurs de notre relance économique et sociale afin d’atteindre notre souveraineté alimentaire », a indiqué Moussa Baldé, convaincu que l’exploitation optimale de cet ouvrage contribuera à l’atteinte de cet objectif majeur. Il a informé que ses services vont procéder, dans un avenir proche, à la réhabilitation complète du barrage par le remplacement et la modernisation de l’ouvrage mécanique, des cinq bandes et du charriot porteur des embarcations.
Demba DIENG/lesoleil.sn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *