VIRUS: DAKAR SE REFERME

Le Gouverneur de Dakar annonce la fermeture des débits de boissons à partir de 23H

Encore de nouvelles décisions pour lutter contre la hausse des cas de Covid-19. Et c’est le Gouverneur de la région de Dakar qui amplifie la batterie de mesures déjà mises en place par le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Abdoulaye Diome, jeudi 10 décembre dernier
Ainsi, à travers un communiqué reçu, ce samedi 12 décembre, Al Hassan Sall informe les populations qu’à la suite des mesures de restriction prises par le Gouvernement, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus, Covid-19, et eu égard å sa courbe de progression inquiétante dans la région de Dakar, il a pris les décisions à savoir la suspension de toutes les autorisations exceptionnelles d’ouverture des débits de boissons, précédemment accordées sur l’étendue du territoire régional, jusqu’à nouvel ordre. Ce, en sus de la suspension de toutes les autorisations de faire de la musique, des chants et danses dans les débits de boissons, antérieurement accordées sur l’étendue du territoire régional, jusqu’à nouvel ordre.
« Jusqu’à nouvel ordre »
À cet effet, poursuit le Gouverneur de Dakar, la Police et la Gendarmerie ont reçu instruction d’appliquer rigoureusement ces nouvelles mesures, ainsi que celles précédemment prises par le Ministre de Intérieur.
En fait, ce dernier exige le port obligatoire du masque dans les services publics et privés, dans les lieux de commerce et les moyens de transports et signe l’interdiction de rassemblement au niveau des plages, terrains de sports, salles de spectacle et espaces publics.
« Le Gouverneur rappelle que le non-respect de l’heure de fermeture des débits de boissons, fixée à 23H pour les raisons sus évoquées ; ainsi que de interdiction de la musique, des chants et danses, expose le contrevenant aux peines et sanctions prévues par les lois et règlements », a indiqué Al Hassan Sall dans le document.
dakarsoir.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Les camps de rééducation, façon Mao, il n’y a que cela qui changera les mentalités des voleurs professionnels de deniers publics au Sénégal. Un ministre ou un directeur d’hôpital en boubou et chapeau peuhl derrière la charrette ou à nettoyer les rues de Matam, avec confiscation de tous ses avoirs, voila une façon rapide et effficace de faire changer les choses et de décourager les autres. Tant que l’on restera entre copains/coquins la gabegie continuera et le peuple souffrira en se contentant du inch’allah qui a le pouvoir chez certains de transmuter la merde en miel.

    • Xx dit :

      Wouah ! c’est on ne peut plus clair…

    • Bernard dit :

      Malheureusement un texte d’une grande réalité . Alors je veux croire que les personnes visées par leur cupidité vont changer et redistribuer les avoirs mal acquis à leurs compatriotes. Cela serait le miracle de Noël ! Autrement, il ne leur restera qu’à nettoyer les rues du Sénégal pour expier leurs péchés ! On peut toujours rêver !

  2. Bernard dit :

    Malheureusement un texte d’une grande réalité . Alors je veux croire que les personnes visées par leur cupidité vont changer et redistribuer les avoirs mal acquis à leurs compatriotes. Cela serait le miracle de Noël ! Autrement, il ne leur restera qu’à nettoyer les rues du Sénégal pour expier leurs péchés ! On peut toujours rêver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :