MARABOUT FAUX MONNAYEUR

Saisie de 2 milliards en faux billets, un célèbre marabout S. S. Mb entre les mains des policiers

Une affaire qui ressemble bizarrement à celle qui avait conduit l’ex député membre de l’APR Seydina Fall alias Boughazelli en prison. Un célèbre marabout a été arrêté par les limiers du commissariat de la Médina, en compagnie de 6 de ses complices, dont deux célèbres commerçantes, pour fabrication et possession de faux billets de banque. Une somme de deux milliards en euros a été saisie.
Après avoir reçu un renseignement, les éléments de la Brigade de Recherches du commissariat de la Médina ont mis en place une souriciere. De filature en recoupements, les limiers sont passés à l’acte le 26 novembre dernier. C’est dans le quartier de Gibraltar que le célèbre marabout et ses complices avaient établi leur quartier général. Sur place, les policiers ont trouvé le marabout, deux femmes connues comme de grandes commerçantes et 4 autres individus.
Des sacs et valises contenant des coupures de 50, 100 et 200 euros bien empaquetés, ont été trouvé au moment où le chauffeur, le dénommé M. Diop, s’apprêtait à embarquer le produit dans le véhicule du marabout à destination d’une ville sainte de l’intérieur du pays. Toutes les sept personnes ont été mises sous le régime de la garde-à-vue depuis et devront faire face au Procureur de la République ce lundi.
Selon nos sources, de fortes pressions ont été exercées sur le commissaire de police de la Médina pour étouffer cette affaire, qui risque d’éclabousser de très hautes personnalités. En effet, l’enquête aurait révélé que le marabout S.S.Mb a avoué ne pas être à ses débuts et, comble de l’ironie, il a balancé les noms de certains complices qui devraient depuis hier, être entendus pars les enquêteurs.
A ce rythme, le Sénégal risque d’être classé dans la liste des pays fabriquant les fausses monnaies, quand on se rappelle des précédents comme l’affaire Thione Seck, Seydina Fall Boughazelli…, qui continuent d’être des mystères pour les citoyens. Même si la Bceao veille au grain, cette floraison de faux billets reste un danger pour l’économie nationale, déjà assez éprouvée.
Cheikh Saadbou Diarra/leral.net

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Stephane dit :

    De la même façon que Thione Seck ,il sortira de prison dans quelques semaines

  2. le chaman dit :

    Je note que lorsqu’il s’agit d’un « Grand Marabout  » son nom et celui de ses complices ne sont pas nommé, alors qu’un petit voleur de rien du tout, son nom est étalé à la vindicte populaire, je vois également que le journaliste nous raconte que le chauffeur s’apprêtait à partir en direction dune célèbre ville sainte, sans doute Touba, pour pas la nommée, la ville de tout les possibles en matière de délinquance et de grand banditisme.
    Enfin, encore un dossier qui finira rapidement aux oubliettes, car chier dans un Ventilo…..

  3. Un grand marabout, ça ne va pas en prison, et du coup ça sert d’exemple à tous les marabouts apprentis faudeurs. Il vaut mieux ne pas avoir de lois plutôt que d’avoir des lois et ne pas les appliquer disait le président Lydon Johnson. En cela le Sénégal ressemble à la cour de Louis 14 : il y a les privilégiés qui échéppent à toute contgrainte, fiscale, légale, morale, et les autres, le petit peuple, les vulgum pecus, qui n’échappent à rien, sauf à avoir un oncle marabout, naturellement…

  4. issa gibb dit :

    Tout à fait d’accord avec vous
    Les noms de ce « Grand Marabout » et de ses complices ne sont pas énoncés ???
    Alors que les noms des gens du bas peuple ou des étrangers ou des toubabs résidents sont irrémédiablement jetés en patûre et à la vindicte populaire sans aucun respect de la présomption d’innocence, à chaque affaire dans les journaux Sénégalais…
    Tout comme le nom de cette « Grande Ville Sainte » n’est pas prononcé ???
    Par peur de la Puissance du Pouvoir Maraboutique au Sénégal ???
    Ou par Lacheté et Hypocrisie même jusqu’au niveau des journaleux Sénégalais ???
    C’est une autre « Plaie » ou « Mal »qui gangrène toutes les strates du Sénégal dès que l’on parle des incessantes dérives et malversations des marabouts au Sénégal qui transforment lentement, mais inexorablement le Sénégal en « Pays de Merde », dans la misère, la déviance religieuse, le vide éducatif et intellectuel et la haine des autres, en toute impunité avec leurs privilèges absurdes et éhontés, hors d’âge…
    Ici, Sénégal ! Pour dire et écrire la vérité… Ce que oublie de faire, les lâches journaleux au Sénégal !
    Sans oublier tout le mal, fait au Vrai Islam Soufi par ces « Salopes pourries et sataniques en robes »… In chà Allah ! Ou « à chier dans un ventilo » est une bonne formule pour expliquer la situation du Sénégal

  5. trevidic dit :

    Bonjour,
    On en revient toujours à l’équilibre des deux pouvoirs ou l’un tient l’autre sur un sujet ou « on’ ne veut pas voir, entendre et encore moins en parler : l’argent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :