UN GOUVERNEMENT DE CANCRES

Le communiqué truffé de fautes d’orthographe publié par le Gouvernement de Macky Sall qui indigne

Malgré le remaniement effectué par Macky Sall il y a moins d’un mois, certaines choses persistent. Après Ndeye Tické Ndiaye Diop, ex-porte-parole du gouvernement, critiquée à de nombreuses reprises pour des fautes d’orthographe dans les communiqués du gouvernement, c’est désormais celui de Oumar Gueye, nouveau porte parole, qui comporte des fautes.
En effet, le communiqué publié lors la rencontre nommée « Gouvernement face à la presse« , présente non seulement des fautes d’orthographes, mais également des erreurs de grammaire et autres vices de forme. La plus plus flagrante des fautes est la phrase : « Ampilation : Monsieur le présidence de la République ». D’abord, il s’agit « d’ampliation » et non « d’ampilation ». Ensuite, c’est « le président de la République » et non « le présidence de la République ». Des erreurs parfois minimes, mais indignes d’un gouvernement qui se veut respectable et qui compile dans ses rangs, normalement, les meilleurs au Sénégal.
Le journal Walf Quotidien se demande même « si l’on sait parler français dans ce nouveau gouvernement », car le groupe de mots « face à la presse » est une expression violente dans une communication. En effet, le gouvernement n’est pas dans un match mais dans une opération de charme.
Mouhamed Camara/senenews.com

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. le chaman dit :

    Le titre de l’article est, de la part de Sénéweeb, bien choisi.

  2. Tiocan dit :

    Ils feraient sans doute moins de fautes en arabe qu’en français, arabe, langue plus enseignée au sénégal que le français, pourtant l’une des langues officielles.

  3. Xx dit :

    Le Français, sauf erreur, est LA langue officielle. Les autres langues « nationales » sont les langues du pays, comme le wolof, le sérère, etc…

    • Tiocan dit :

      Vous avez raison mais j’avais un doute car il me semblait que le wolof avait été désigné comme autre langue officielle du Sénégal en 2016.

      • Stephane dit :

        Encore les bobos tiers -mondistes pseudo humanistes Francais qui par mépris de la France et de tout ce qui à construit notre nation paysans et ouvriers viennent interférer chez les Africains

  4. Ndiaye dit :

    Pauvres journalistes.
    Faut vraiment mettre le nez dehors dans les institutions de ce monde pour finalement se laisser tenter de regretter de n’avoir pas été colonisé par les rosbeefs.
    Le français (la langue), quel boulet!

  5. On ne demande pas des compétences à un ministre, on lui demande de rapporter des voix. Le jour où l’on nommera des gens compétents qui feront avancer le pays au lieu d »zn piller les ressources, les voix viendront toutes seules, mais ça, les politiques ont du mal à le concevoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :