GESTION DES DÉCHETS…

La problématique de la gestion des déchets est particulièrement d’actualité en Afrique de l’Ouest

Le 14 février 2019 a été validé un projet de gestion durable des déchets en Afrique de l’Ouest aux Fonds pour l’environnement mondial (FME) qui a pour but de soutenir la mise en place de normes efficaces ainsi que de nouvelles techniques pour une meilleure gestion des déchets. Six pays ont pu bénéficier de ce projet, le Niger, le Bénin, le Burkina Faso, le Togo, le Mali et le Sénégal.
La situation de la gestion des déchets au Sénégal :
Comme l’explique Nathan Belete, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, du fait d’une urbanisation rapide, les municipalités au Sénégal ont beaucoup de difficultés à assurer de manière efficace la prestations de services essentiels. La ville de Cotonou produit en moyenne près de 700 tonnes de déchets par jour et un habitant du Sénégal produirait près de 190 kg de déchets par an. Toutefois, ces déchets ne sont pas recyclés pour la plupart, en effet, ils sont majoritairement abandonnés ou brûlés, ce qui n’est pas sans impact sur l’environnement puisque cela entraînent davantage de pollutions de l’air, des sols et des océans. Ainsi, la question de la gestion des déchets au Sénégal est primordiale pour assurer une vie durable aux habitants et à l’environnement.
Le projet financé en parti par les Fonds pour l’environnement mondial (FME) qui a vu le jour au Sénégal permettra de recycler les déchets collectés afin de produire de l’électricité et du gaz.Cette stratégie est non seulement bénéfique pour réduire le poids des déchets en leur donnant une seconde vie, mais permet également de diminuer la quantité de gaz à effet de serre.
Un nouveau projet a été approuvé en mars 2020 par le Conseil des administrateurs du groupe de la Banque mondiale afin d’accorder un crédit de 125 millions de dollars au Sénégal pour améliorer et renforcer les systèmes et les services de gestion des déchets dans le pays. Ces fonds permettront de former 5000 personnes sur la bonne gestion des déchets mais surtout d’améliorer les services des différentes municipalités. Les municipalités pourront désormais créer davantage de partenariats avec des entreprises privées et être plus rigoureuses quand à leur réglementation. Enfin, ce projet permettra d’améliorer le ramassage, le transport et le recyclage des déchets dans les villes côtières comme Saint-Louis, Dakar et Mbour ou dans des villes situées près des fleuves comme Ziguinchor afin de lutter contre la pollution marine.
mediaterre.org

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. bibiche dit :

    encore un commentaire nul ! Comment comparer : 1 ville (Cotonou) …combien d’habitants???
    qui produit 700 tonnes de déchets par JOUR , et 1 Sénégalais qui produit 190 kilos de déchets ,
    PAR AN . SVP , prenez vos calculettes .!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :