LE SALOUM DEVRAIT AVOIR DE L’EAU EN MARS 2021

Saloum: Les travaux sur le réseau NDP achevés en mars 2021 (DG OFOR)

Les travaux de renforcement de la production et de sécurisation de la distribution d’eau potable du réseau Notto-Diosmone-Palmarin (NDP), dans l’arrondissement de Fimela et environs, seront achevés au plus tard en mars 2021, a-t-on appris de source autorisée.
« Ces travaux vont prendre fin dans quelques mois au plus tard en fin mars 2021 et les populations de 270 localités desservies en eau par le réseau NDP ne connaitront plus ces problèmes d’eau », a annoncé le directeur général de l’OFOR, Seyni Ndao.
Il s’entretenait avec des journalistes au cours d’une tournée de la directrice générale de la société SEN’EAU, Jany Amal, à l’usine de dé-fluorisation d’eau de Fatick et au village de Yayème (Fimela) pour superviser le niveau d’exécution des travaux de réhabilitation et d’extension d’ouvrages d’adduction d’eau.
Selon le DG de l’OFOR, « les problèmes d’eau connus par les populations de l’arrondissement de Fimela et environs sont en train d’être résolus dans le cadre du Projet Eau-Assainissement en milieu rural (PEAMIR), à travers l’extension du réseau NDP, devenue possible grâce à un financement de la Banque mondiale pour un montant d’environ 1,5 milliards de nos francs ».
« Ici à Yayème (Fimela), nous avons la réhabilitation d’un château d’eau de 650 mètres cubes et la construction de deux réservoirs-semi-enterrés d’une capacité de 250 mètres cubes chacun. Les travaux de ces ouvrages sont respectivement pour le château d’eau à 90% d’exécution, donc presque achevés alors que pour les deux réservoirs-semi-enterrés, ils sont à 70% de réalisation », a-t-il indiqué.
Par ailleurs, il a signalé, que dans un souci d’amélioration de la qualité du service d’eau sur le réseau NDP, l’OFOR a prévu de réaliser un programme de subvention entièrement pris en charge par l’Etat de 3000 branchements sociaux destinés aux ménages les plus démunis de la zone.
Le renforcement de la production passe aussi par la réalisation de deux forages à gros débits au niveau du champ captant de Tassette, a-t-il ajouté en présence du Président du conseil d’administration de Sen’Eau, Pape Gorgui Ndong et des autorités locales.
Il a expliqué que pour anticiper les besoins futurs en eau des localités de Tassette, Palmarin, Djiffer, ou encore de Fimela, l’Etat a pour « la première fois fait un transfert d’eau aussi important en milieu rural, à travers le réseau NDP ».
Le NDP est un réseau qui dessert en eau plus de 270 localités de l’arrondissement de Fimela et environs où la nappe n’est pas de qualité.
« Donc, il joue un rôle extrêmement important dans l’approvisionnent en eau de ces zones grâce à un dispositif de transfert d’eau réalisé à partir de Tassette », a souligné le DG de l’OFOR.
L’approvisionnement en eau potable des populations des localités des communes de Dioffior, de Fimela et Palmarin a été perturbé ces derniers mois, impactant négativement les activités socio-économiques des populations, principalement le tourisme local.
afriqueactudaily.com

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. issa gibb dit :

    Croisons les doigts pour de cette annonce soit bien vraie et finalisée en mars 2021 ???
    Après 3 ans de galère, pour certains, sans Eaux dans la région de Fimela avec les branchements annoncés
    Avec réhabilitation du château d’Eau du village de Yayème où l’école n’a plus une goutte d’Eau, etc…
    Situation qui a impacté les activités socio-économiques et le Tourisme : On peut le dire comme çà !
    Plus que 6 mois à tenir ???????????????? In chà Allah

  2. Reginald GROUX dit :

    Oui, et en mars 2021 on va nous dire qu’il y a un retard, et ça va nous mener à la saison des pluies, et il y a à parier tout va recommencer. Les excuses ne manqueront pas, la SEOH à l’habitude de mentir et de se moquer de ses clients. Et en attendant, on va continuer à payer les camions à 1 500 frs le mètre cube…
    Aux temps anciens il y avait des naufrageurs, au Sénégal il y a des assoiffeurs…

  3. lionel lopez dit :

    Ca veut dire qu’après l’hivernage, dans un mois, ça va être à nouveau le bal des citernes dès que les maraîchages vont reprendre

    Honte à la SEOH

  4. Benjamin dit :

    Tututututu… vous êtes médisants… le Sénégal est à la « pointe de la technologie », voyez comme tout fonctionne (parfois) comme tout avance (mais pour aller ou on ne sait pas) …. Mais pour l’eau? C’est plus compliquer… il faut mettre des tuyaux des robinets et bien entendu « entretenir » tout ça et c’est là ou le bas blesse… Ce pays n’a pas « cette » technologie!

    • Benjamin dit :

      Mais Diallo c’est la fin de l’article qui est le plus intéressant je cite: « atteindre l’autosuffisance en eau en termes de taux d’accès universel et d’assainissement en 2030 » Bref c’est pour demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :