L’ÉTAT ET SES AUTOROUTES

Contrat de l’Autoroute à péage: bonne nouvelle pour le Sénégal

Les négociations autour du tarif de l’autoroute Dakar-AIBD ont commencé. L’État sénégalais (représenté par Mahammad Boun Dionne, l’Agence de promotion des investissements et des grands travaux, le ministère des Infrastructures dirigé par Omar Youm) a concocté un plan de bataille du comité d’experts validé par Macky Sall. Au menu des discussions qui auront lieu demain mardi, l’Etat a mis en place des stratégies pour formaliser son entrée dans le capital au coût initial de l’action, en 2014. En effet, l’Etat va entrer dans le capital en payant 10 milliards Fcfa, au lieu de 19 milliards Fcfa, la valeur actualisée nette, selon L’Observateur. Le Sénégal qui a perdu 6 ans de dividendes, va avec cette entrée, augmenter ses recettes. Autre acquis : l’augmentation du prix au mètre carré de la location sur l’emprise de l’autoroute et le changement de nom de la société concessionnaire. Toutefois la baisse des tarifs du péage ne sera pas abordée.
xalimasn.com

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. le chaman dit :

    Entre le titre de l’article et la dernière phrase, il y à comme une bande d’arrêt d’urgence d’écart. Comprenne qui pourra.

  2. Bernard dit :

    C’est une nationalisation déguisée !

    • Aspirine dit :

      Si nationalisation il y a, quid de l’entretien, de la sécurité….
      Dans l’année suivant la reprise par l’état du sénégal, les troupeaux emprunteront les 4 voies, à contresens si besoin…..
      Ce sera le déclin, comme pour toutes les infrastructures du Sénégal…

  3. Ba dit :

    Bravo Sénégal, il était temps

  4. Ndiaye dit :

    Franchement on manque d’ambition..un projet sans grande technologie à part des portiques automatiques et quelques caméras qu’on aurait pu acquérir en chine.
    Le reste du bitume étalée sur des km, et quelques ponts qu’on sait faire avec la cse, cge, etc…
    Il n’est pas question de fabriquer ici des avions ou des voitures électroniques quand même!

    • Stephane dit :

      Ou de mettre en marche un petit TER .Trop compliqué

    • issa gibb dit :

      Comme la route Fatick-Kaolack construite par un entrepreneur Sénégalais, ami de Karim Wade, qui au bout de seulement un an, était remplie de trous et ressemblée à du gruyère bitumée…
      Laisser les professionnels construire le Sénégal, quand on ne sait pas faire et qu’on perd surtout du fric pour rien car il faut tout refaire, comme pour les canalisations de la distribution d’Eaux, par exemple !
      Les leçons du passé devraient pourtant servir d’exemples ???
      Quand aux Chinois : Ils n’assurent pas le Service Après Vente (SAV) et sur une Autoroute, çà ne pardonne pas !

  5. issa gibb dit :

    Surtout ne pas aborder le sujet de la baisse des tarifs de péage ! Maintenant que l’Etat Sénégalais est rentré comme nouveau actionnaire de cette Autoroute, qui va augmenter ses recettes d’état…
    => Je ne sais pas si c’est vraiment une bonne nouvelle pour les Sénégalais ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :