REBOISER LE SENEGAL

Journée internationale de l’Environnement: Macky plante son baobab et appelle les Sénégalais au reboisement

Ce dimanche 9 août 2020, est célébrée la 37 ème journée nationale de l’arbre. Le chef de l’Etat Macky Sall a planté symboliquement un baobab à Diamniadio. Il était accompagné du ministre de l’Environnement Abdou Karim Sall, de Haidar El Aly, figure de proue de la cause environnementale au Sénégal et des autorités de services des Eaux et Forêts.
L’adansonia digitata (nom scientifique du baobab) est l’arbre parrain de cette journée. Le thème retenu cette année est: la reforestation, un remède contre la pandémie.
Le Chef de l’Etat a invité les Sénégalais à s’approprier la journée pour reboiser et lutter contre la déforestation, selon une note publiée sur la page Facebook de la Présidence de la République..
pressafrik.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. trevidic dit :

    Bonjour,
    Magnifique de planter des baobabs ,mais j’ai du mal à comprendre pourquoi on
    laisse le bois de la casamance « partir « par la GUINEE en CHINE sans réagir.

  2. issa gibb dit :

    Même si c’est une bonne action de planter un arbre, partout dans le Monde :
    Cette nouvelle « Journée du Reboisement » est curieuse, en effet ???
    Quand on connait premièrement la déforestation Chinoise que subissent les forêts en Casamance ???
    Et la »Journée du Nettoiement (Net Day) » ou la « Journée du Talibé » au Sénégal : Et après plus rien !

    On plante donc, « 1 » baobab à Diamniadio, cette nouvelle cité à l’architecture d’€urope de l’Est d’Après-Guerre qui se fissure déjà, à grand renfort d’images, en pleine pandémie du Coronavirus, toujours pas maitrisée :
    – Avec des agents du Service des Eaux et Forêts qui vont arroser les baobabs pour les faire pousser ??? Alors que la population Sénégalaise subit d’horribles pénuries de distribution d’Eaux, dans l’impossibilité de boire en pleine canicule et de se laver, même les mains, en pleine crise sanitaire du Covid19 ???
    – Avec l’ex-ministre de l’Ecologie, Haïdar El Ali, relégué au projet de la Grande Muraille Verte (GMV) dans le nord du Sénégal, pour l’éloigner de sa région et de la déforestation Chinoise de la Casamance, qu’il dénonce encore, en vain…
    – Avec le ministre de l’Environnement, Abdou Karim Sall, toujours en poste malgré le scandale de l’exportation et de la mort de 2 gazelles Oryx, animaux en voie d’extinction pour son zoo personnel où personne ne les verra… Truand politicien corrompu qui n’a rien à foutre de l’Environnement, de la déforestation de la Casamance et qui n’a de cesse que de mettre des bâtons dans les roues à Haïdar El Aly, le laissant sans moyens pour le Projet de la GMV… Chercher l’erreur ???
    – Avec le gros patatouf à 4 pattes qui ne fait rien que de l’image et qui veut nous faire croire que de planter un baobab est un remède contre le Coronavirus ??? En tant que professionnel de l’enfumage des Sénégalais assoiffés, affamés, anéantis par le Coronavirus qu’il prend encore pour des cons, tout en étant désormais devenu inaudible pour une majorité du peuple, passé de pays émergent pour un retour à un pays sous-développé, après 8 ans de gouvernance Salienne mensongère, douteuse, corrompue et ratée…

    Drôle de Remède ??? Drôle de « Priorité » que de planter « 1 » baobab en pleine pandémie du Covid19 ???
    Alors qu’on laisse disparaître des milliers de tonnes de bois rares de Casamance pour les Chinois ???
    Et qu’on coupe des milliers d’autres baobabs pour satisfaire l’implantation du foncier étranger au Sénégal ???
    Recherchez l’erreur, encore un fois de plus dans un Sénégal hypocrite et incohérent avec ses arbres comme avec sa saleté incivique et ses enfants Talibés esclaves mendiants ??? In chà Allah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :