40.000FCFA LE TEST COVID 19, C’EST DU RACKET D’ÉTAT

Ouverture des frontières à 40 000 FCFA au Sénégal: Quand l’État raquette le voyageur (Boubacar Sèye)

Mondialement les temps sont durs ; économiquement les voyants sont au rouge, mais au Sénégal, quand la réouverture des frontières rime avec les tests Covid-19 à la charge du voyageur ça fait tiquer plus d’un.
Qu’on demande des tests est légitime mais de là à fixer un tarif de 40000 Francs CFA (60 euros), nous semble être une forme de raquette sur le voyageur alors que tout le monde sait que nous sommes dans une période difficile économiquement.
Imposer ce tarif à une famille de 4 personnes, c’est leur exiger pratiquement la moitié du prix du billet.
Cette mesure discriminatoire est un abus, une injustice sociale contraire à l’éthique et à la déontologie dont un se demande même la légitimité car c’est normalement l’affaire des compagnies aériennes qui ne doivent faire voyager que ceux qui disposent de documents médicaux prouvant un test de non positivité au coronavirus, comme elles le font pour les visas.
A notre humble avis si, elle est une nouvelle forme d’impôt ou une taxe, elle doit passer par l’Assemblée, car c’est une loi qui devrait la définir après un vote à l’assemblée nationale suivi de la promulgation de la loi et de sa publication au journal officiel.
L’État du Sénégal est entrain de violer l’article 13 de la déclaration universelle des droits de l’homme à travers cette décision qui n’est autre qu’une soupape de sûreté de l’État pour résoudre sa morosité économique sur le dos des migrants.
Ce nouveau business sur le dos voyageur est une anomalie à rentabilité économique que dénonce l’organisation de défense des migrations internationales
Nous ne manquerons pas d’interpeller les Nations Unions et l’organisation internationale de l’aviation civile pour son annulation en bonne et due forme.
Boubacar Séye – Chercheur en migration internationales – Président d’Horizon Sans Frontières/ndarinfo.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Stephane dit :

    Ça marchera pas leur racket, ça finira à la poubelle comme le visa géré par les Y vois rien, je donne 3 semaines à leur dernière idée lumineuse

  2. Encore une balle dans le pied ! Les rares candidats au voyage iront voir ailleurs, les pays accueillants ne manquent pas. Comment vouslez vous qu’un pays avance avec des crétins qui prennent des décisions pareilles, à contre-courant des intérêts économiques du Sénégal, sachant qu’un touriste fait rentrer des devises et dépense en moyenne 1 000 euros par semaine, lesquels engendrent de la TVA, font marcher le commerce, vivre des familles ? Nous attendons les aboiements de Ndiaye qui ne va pas faire moins qu’exiger derechef la réciprocité pour tous les sénégalais et autres ressortissants qui arrivent en France !

  3. Ndiaye dit :

    LE fond de la force anti covid est estimé à plus de 1000 milliards. Alors c’est pas les 300 milliards d’apport du tourisme qui va nous rendre les 700 milliards restants.

  4. Yvel dit :

    Dans plusieurs pays européens ( donc la Grèce ) et d’autres pays dans le monde demande un test Pcr Pour le COVID donc vous le faire avant de quitter l’Europe !
    C’est protéger ses citoyens que les états demande celà .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :