RÉSEAUX SOCIAUX: SENEGAL LEADER AFRICAIN

Communication publique digitale : Le Sénégal au premier rang de l’utilisation des réseaux sociaux en Afrique, selon Lab de 4P International et La Netscouade.

Le Lab de 4P International et La Netscouade se sont associés pour analyser la communication digitale des gouvernants des 10 pays d’Afrique les plus atteints par la pandémie du nouveau coronavirus. Les autorités sénégalaises seraient accros aux réseaux sociaux du moins pour la communication publique digitale. Le temps passé sur internet leur est consacré.
Selon Lab de 4P International et La Netscouade, le Sénégal est « au premier rang de l’utilisation des réseaux sociaux en matière de communication publique digitale » avec un score de 32 points. Le pays de la Téranga devance l’Afrique du Sud, qui totalise 27 points, mais avec une bonne « Présence en ligne », soit une note de 12, contre 11,5 pour le Sénégal.
Ils sont plusieurs sénégalais sur la toile chaque jour. Nos compatriotes sont accros aux réseaux sociaux et aux messageries. L’étude intitulée « Covid-19 et gouvernements d’Afrique Index de communication digitale Juin 2020 » renseigne que les pays du Top 3 du classement, que sont le Sénégal, l’Afrique du Sud et la Côte d’ivoire, présentent tous une identité établie sur les réseaux sociaux.
Leur écosystème est dense et organisé avec des comptes pour la plupart certifiés, et une animation dynamique et réactive. Le rapport de Lab de 4P International et La Netscouade souligne le poids croissant des codes des réseaux sociaux dans la vie quotidienne des internautes sénégalais.
« Le Sénégal fait usage des codes des réseaux sociaux, à travers par exemple la diffusion de contenus vidéo ou GIF de sensibilisation et l’utilisation d’un hashtag dédié à la pandémie dans le pays (#Covid19SN), même s’il n’est pas systématiquement ajouté aux tweets des comptes des autorités, permettant aux internautes de retrouver facilement l’ensemble des informations officielles sur l’évolution de la maladie sur le territoire. Le live est également fréquemment utilisé, notamment sur la page Facebook du Président sénégalais », renseigne-t-on.
Mieux, en matière de proximité et réactivité sur les réseaux sociaux, notre pays largue de grosses puissances africaines, notamment l’Afrique du Sud et Côte d’Ivoire, qui sont en haut du classement, suivis par le Nigéria, le Maroc et le Ghana.
Lab de 4P International et La Netscouade nous apprend que « les comptes de la Présidence sénégalaise par exemple, ont donné la parole aux Sénégalais qui souhaitent affirmer leur soutien au personnel médical et aux malades durant la pandémie ». Les vidéos sont par la suite partagées sur les comptes du Président sénégalais.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. issa gibb dit :

    Même si Internet, est une invention moderne et révolutionnaire incommensurable au XXI° siècle :
    Il faut s’en méfiait cat il a ses dérives comme celles, servant aux gouvernements de moins en moins démocratiques de surveiller et de contrôler leurs peuples ou attirer les populations dans leurs propagandes mensongères ou dirigistes…
    Maintenant, il reste aussi à savoir, si ce premier rang du Sénégal, dans l’utilisation des réseaux sociaux en Afrique est utile, rentable, créateur d’emplois, peut rapporter de l’argent aux usagers, etc…
    Ou c’est un attrape-cons pour faire dépenser du fric à des gens coincés sur leurs ordinateurs, tablettes ou autre smartphones, des journées ou des nuits entières, à ne faire plus rien d’autre jusqu’à oublier de travailler ou de trouver de l’argent pour faire bouillir la marmite et nourrir leurs familles, comme avec les drogues…
    Pour enrichir, une minorité d’Informaticiens désormais très puissants qui font peu dans l’Humanité et se foutent si des gens meurent ou pas de faim, tant qu’ils les accrochent à leurs Systèmes Informatiques et Numériques prenants, mais coûteux comme les jeux vidéos pour les enfants qui ont tant de mal à s’en décrocher, oubliant de manger, de dormir ou même d’aller pisser…
    Il ne faudrait pas qu’après la religion Islamique qui a déjà « opiumisé » le Sénégal, dans la soumission, la misère et l’ignorance… l’Informatique « morphinise » les Sénégalais dans le temps perdu à rien foutre, dans l’oisiveté ruineuse qui ne mène à rien et dans la connerie virtuelle d’un monde qui n’existe pas, qui ne fait pas pousser les plantes, n’élève pas les troupeaux et ne nourrit pas les adultes, ni les enfants…
    En vérité, cette première place du Sénégal dans l’utilisation des réseaux sociaux, doit faire une belle jambe aux 10 à 11 millions de pauvres sénégalais affamés à cause de la crise du Coronavirus qui attendent toujours les aides alimentaires non-distribuées à ce jour…
    Aides, pourtant promises depuis 2 mois par l’Etat Sénégalais qui va jusqu’à dire que ces distributions ont déjà été effectué à 80 % dans tout le pays ???… Alors que les populations dans le pays, crient qu’elles n’ont toujours rien reçu ??? Chercher l’erreur !
    C’est du riz que les populations sénégalaises affamées veulent manger :
    Place aux priorités : l’Informatique ne nourrit pas un homme ou un enfant Talibé affamé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :