LE SCANDALE DE L’EAU

Pénurie d’eau au Sénégal : Seydou Guèye s’exprime sur les raisons de ce problème

Malgré la propagation de la pandémie du coronavirus, la capitale sénégalaise connaît un autre problème qui risque de faire beaucoup de dégâts : c’est la pénurie d’eau qui affecte plusieurs quartiers de Dakar.
Il s’agit notamment de Keur Massar, des Parcelles Assainies, de Derklé, de Grand Dakar, de Grand-Yoff, de Yeumbeul pour ne citer que ces localités qui, depuis plusieurs mois, peuvent rester plus de 3 jours sans eau, obligeant les populations à se ruer sur les sachets d’eau ou l’eau minérale.
Face à cette situation, le ministre conseiller en communication du président de la République, Seydou Guèye, a profité de son émission sur les ondes de la radio privée Sud FM pour expliquer les raisons de la pénurie d’eau à Dakar et à l’intérieur du pays. Et c’est pour disculper la nouvelle société délégataire (par contrat d’affermage) du service public d’alimentation en eau potable.
En termes clairs, invité de l’émission « Objection » le dimanche 28 juin 2020 sur Sud FM, Seydou Guèye a pointé du doigt « une conjonction de plusieurs facteurs ». « On fait plus que le constater cette pénurie. On y apporte des solutions. J’exprime ma compassion et celle du gouvernement aux hommes et femmes, aux ménages sénégalais qui ont des difficultés à avoir une alimentation correcte en eau en quantité et en qualité suffisantes », a-t-il lance d’emblée.
« Il faut considérer que nous sommes dans une phase de pic de la consommation due à la saison », a-t-il confié au présentateur de l’émission. Selon lui, « pour comprendre ce qui se joue, il faut savoir qu’il y a une conjonction de plusieurs facteurs. D’abord, nous avons engagé des travaux de maintenance à Ngithie, qui contribue pour 50 000 m3 d’eau par jour. Il y a également les dysfonctionnements des forages du littoral qui ont eu des problèmes d’alimentation en électricité. Il y a la faible force des surpresseurs de Mékhé et de Kanète. La pression est faible et on alimente difficilement Ouakam », a encore renchéri le ministre conseiller en communication du président de la République.
Qui prédit un retour à « une situation à la normale » dans quelques semaines, souligne qu’en termes de production, « nous avons retrouvé 436 000 m3 d’eau sur un nécessaire de 450 000 m3. Donc, nous sommes à un peu moins de 14 000 m3 de déficit ».
D’ailleurs insiste-t-il pour exempter la société de distribution d’eau de tout reproche, « la Sones, qui assure l’exploitation, n’a remonté aucun grief contre la Sen’Eau ».
Cette pénurie d’eau engendre une situation très compliquée en ces temps de pandémie de covid-19 où il faut se laver les mains et respecter une certaine hygiène.
Moctar FICOU / VivAfrik

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. issa gibb dit :

    Drôle de conseiller en communication de la Présidence => Un beau grand menteur de premier ordre !
    Encore une pute politicienne, un lèche-cul présidentiel, Seydou Guèye qui se gratte le cul et se sent les doigts après en mentant au peuple de toutes ses forces, avec ses 14 000 mètres-cubes de déficit d’Eau à Dakar…
    En faisant aussi abstraction et en oubliant volontairement de parler des autres situations catastrophiques de manque de d’eau dans toutes les régions du pays, en pleine pandémie du Covid19 ou pas …
    Ses excuses et ses promesses sont inaudibles, tellement ce mal des pénuries d’eaux au Sénégal perdurent et se répètent d’années en années à Dakar et dans tout le Sénégal : Ces ordures mensongères, méprisantes, corrompues et incompétentes ne méritent que la prison à vie ! In chà Allah

  2. La pénurie d’eau est un scandale qui touche tout le Sénégal ! Depuis trois ans sans eau dans le Sine Saloum sans que rien n’ait été fait. On nous annonce la remise en service du château d’eau de Yayème, il était temps, mais cela ne suffira pas. Et puis, comme d’habitude, d’ici un an on va nous dire que les pompes sont en panne ou je ne sais quoi d’autre pour nous expliquer qu’il n’y a plus d’eau. Où sont passés les milliards débloqués pour amener l’eau à Fimela ? Le scandale des scandales…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :