ÉCHANGE DE PERMIS ENTRE FRANCE ET SENEGAL: TERMINÉ

Les Sénégalais de France en colère après le refus de la France d’échanger leur permis de conduire

La France met fin à son accord d’échange de permis de conduire qui la liait au Sénégal et plonge plusieurs ressortissants sénégalais vivant en France dans la précarité
Les Sénégalais de France ne décolèrent pas. En effet, à la date du 31 mars, les ressortissants sénégalais vivant sur le sol français ont été notifiés qu’il n’existe plus d’accord de réciprocité de permis de conduire entre la France et le Sénégal. Une situation qui plonge des milliers de Sénégalais dans l’embarras.
Alerté, Lecourrier-du-soir.com a pu consulter le document publié à la date du 9 avril 2020 par l’ambassade de France au Sénégal. Dans ce document très peu relayé par la presse, on pouvait y lire : “à la suite d’une réforme européenne venue harmoniser les conditions de délivrance des titres de permis de séjour par les autorités des Etats de l’espace Economique Européen, les autorités françaises mettront fin à la pratique d’échange de permis de conduire sénégalais à partir du 31 mars 2020”.
“Les Sénégalais qui avait déposé leur dossiers avant le 31 mars pénalisés”
Et le document de poursuivre : “en conséquence, les conducteurs titulaires de permis de conduire sénégalais obtenu par échange du permis de conduire français pourront demander un rétablissement de leurs droits de conduire à leur retour en France”. Dans le même document, l’ambassade de France précise un détail très important : que “les permis de conduire régulièrement délivrés par les autorités sénégalaises resteront reconnus en France, pour une durée d’un an à compter de l’établissement en France de leur titulaire.
Depuis l’annonce de cette nouvelle, les ressortissants sénégalais qui espéraient bénéficier d’un échange de permis de conduire sont dans le désarroi. Et cette mesure, annoncée par les autorités françaises, est d’autant plus difficile pour beaucoup d’entre eux qu’elle s’applique même à celles et ceux qui avaient introduit leurs dossiers bien avant l’annonce faite le 31 mars. Certains d’entre eux dénoncent une injustice et évoquent le principe de rétroactivité.
“La rétroactivité ne peut pas être répressive”
C’est notamment le cas d’un d’entre eux, ressortissant sénégalais vivant en France qui s’est entretenu ce dimanche 31 mai avec Lecourrier-du-soir.com. “La rétroactivité ne peut pas être répressive”, explique-t-il, ajoutant que les sénégalais qui ont déposé avant l’annonce de la mesure ne devraient en aucun cas être pénalisés.
Il faut dire qu’en pleine crise sanitaire et financière, la situation est extrêmement difficile pour beaucoup de Sénégalais qui ont perdu leur permis de conduire sur lequel ils comptaient d’ailleurs pour pouvoir gagner leur vie comme chauffeur ou autre.
Les Sénégalais vivant en France et affectés par cette interdiction d’échange de permis de conduire dénoncent le silence des autorités compétentes qu’ils accusent d’être restées indifférentes de leur grogne. Lecourrier-du-soir.com suit de près l’évolution de cette crise et promet d’y revenir lorsque davantage d’informations seront rassemblées.
Cheikh Dieng/lecourrierdusoir.com
ndlr: Amusant de découvrir sur la page qui relate cet article, une publicité cookie dont le titre est  » achetez votre permis de conduire » : https://acheter-un-permis-de-conduire6.webnode.fr/

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. issa gibb dit :

    Rectification :
    Ce n’est pas la France qui, encore une fois de plus, refuse et qui met d’elle même, fin à l’accord d’échange du permis de conduire qui la liait avec le Sénégal… C’est une nouvelle accusation et agression anti-française d’un journaleux de mes 2, du Courrier du soir !
    C’est suite à une Réforme €uropéenne dans le but d’harmoniser les conditions de délivrance des titres de séjour par les autorités des pays de l’Union €uropéenne ou Espace Economique €uropéen, que la France s’est vue dans la situation (obligation) d’annoncer la fin de la pratique d’échange (réciprocité) des permis de conduire sénégalais en France… Ce qui n’est pas la même chose ! Cette décision fait suite à une directive €uropéenne que la France doit suivre comme tous les autres pays €uropéens…
    N’en déplaise aux Sénégalais de France qui n’ont qu’aller manifester et se plaindre à Bruxelles, en Hongrie ou encore en Pologne pour voir comment ils seront reçus là-bas : Dans ces pays d’Extrême-Droite anti-migratoires qui prennent de plus en plus, de pouvoir dans les Institutions de l’Union €uropéenne, à cause des flux migratoires à destination de l’€urope, mettant même les faibles démocraties €uropéennes restantes en minorité et en danger…. A faire des conneries d’un côté, çà se paye toujours, un jour, de l’autre…
    Et avec le Coronavirus, le « Monde d’Après » comme ils disent, risque de ne plus être celui de l’Entraide entre les Peuples, mais celui du « Chacun pour soi »…

    Il faut aussi se rappeler les Intox journalistes précédentes :
    Comme celle de l’augmentation des frais des étudiants Sénégalais pour venir faire leurs études en France qui sont passées de 170 €uros à 1.700 €uros (X10) ??? Mesure attribuée à Macron…. Mais qui en réalité, est une mesure annoncée par Macron à la demande de Macky Sall dans le but de limiter l’immigration de toute la Jeunesse Sénégalaise éduquée et instruite vers l’Eldorado Occidental dont peu d’étudiants Sénégalais ne reviennent au Sénégal, préférant faire carrière dans l’Eldoradoet pour cause …
    L’Etat Français a même dû, faire marche arrière avec cette mesure, non rentrée en vigueur et non-appliquée, car les Directeurs et les Professeurs d’Université en France ont dénoncé et se sont mis en grève et les Etudiants Gilets Jaunes ont crié à la discrimination pour leurs frères étudiants étrangers Sénégalais ….
    Pourtant, les journalistes propagandistes Sénégalais ont tout mis sur le dos de la France, alors que le sale coup est venu du pdt Macky Sall en personne, contre la Jeunesse Estudiantine Sénégalaise désirant faires ses études en France… Un peu de Vérité dans ce Monde de menteurs et de lâches, ne peut pas faire de mal !

    Même situation, quand des pourris de journalistes ont inventé que la France avait livré au Sénégal, ses anciens ordinateurs infectés de virus-espions pour surveiller le Sénégal ??? On croit rêver ??? Alors qu’il y a 350 militaires Français au Sénégal, toujours à la demande du pdt Macky Sall à Macron qui voulait les retirer, des soldats professionnels, spécialistes des écoutes et renseignements anti-terroristes qui peuvent savoir tout sur le Sénégal, si ils le veulent… Le problème, c’est que cette nouvelle Intox, sans fondement et sans preuves apportées pour la justifier par ces journalistes pourris, s’est énormément propagée sur les réseaux sociaux et mis en colère, un grand nombre de Sénégalais… Le tout très bien instrumentalisée par la propagande anti-française montante au Sénégal, pour s’endormir et disparaître une fois de plus, comme d’habitude avec le temps… Mais, en laissant des traces fausses et inutiles, mais surtout indélébiles dans l’Amitié Franco-Sénégalaise puisque la vérité n’a jamais été corrigé auprès du peuple Sénégalais…

    C’est ainsi que des journalistes gagnent leurs vies, en faisant que du papier, de fausses infos, d’annonces non-justifiées, de révélations non-enquêtées, d’agressions anti-françaises… De l’arrêt de la réciprocité des permis de conduire sénégalais en France, au lieu de dire en EUROPE… Jusqu’à accuser la force militaire Française Barkhane qui se bat au côté de la Force Africaine G5-Sahel pour contenir la progression des Groupes Armés Terroristes au Sahel, la traitant d’Armée Coloniale d’Occupation dans leurs colonnes de merde… Malgré les 51 soldats Français morts pour une cause qui n’est pas la leur, à défendre des Africains contre des Terroristes Wahhabites et Salafistes qui veulent détruire l’Islam Soufi Africain pour imposer leur vision du Fondamentalisme dans l’Islam par le Djihad Armé, en tuant des milliers d’Africains innocents au Sahel…
    De même, d’autres journalistes oublient d’écrire dans leurs articles que la France n’a pas avoir honte de ses aides au Sénégal pendant cette pandémie Covid19, avec des livraisons de matériel médical et appareils d’assistance respiratoire… Ou encore, un Macron français bien seul, au sommet du G20 pour soutenir l’annulation complète des dettes des pays Africains pour cause de Covid-19 et qui n’a pas été suivi par les autres requins des 20 pays les plus industrialisés de la planète, dont la Chine contaminatrice de la planète qui regarde ailleurs et veut qu’on lui rembourse intégralement ses investissements, même le Sénégal… Ou encore, de déclarer que le Coronavirus est un « Virus de Blancs », alors que le Coranavirus est un virus, comme tout le monde sait, importé de d’Asie, parti de la ville de Wuang en Chine et que c’est un « Virus de Jaunes » ou « Virus Jaune » pour se rapprocher de leurs nullités journalistiques…
    Pour toutes ces raisons, ces journalistes peu professionnels ou haineux feraient mieux de lâcher la grappe à la France et se tourner vers la Chine pour lui demander en dédommagement de son petit cadeau mondial « Jaune », des sacs de riz pour nourrir les peuples Africains et les Talibés affamés !

  2. Barham dit :

    C vraiment déplorable

  3. Stephane dit :

    Super,Les Sénégalais sont de vrais dangers sur la route.La France peut reconnaître le permis Sénégalais mais à minima faire passer un test au conducteur

  4. trevidic dit :

    Bonjour,
    Le permis sénégalais est moins contraignant que celui que délivre la FRANCE ( je suis trop indulgent!..)
    L’article du  » journaliste » est dans la ligne de rendre responsable systématiquement la FRANCE de tout ce qui se passe dans ce pays dans le sens ou il faut trouver un coupable ailleurs .

  5. olive dit :

    dans les conditions ou est passé le permis au Senegal il est normal qu’il ne soit plus validé en France !!un peu de rigeur aurait été le bienvenu !! mon épouse a eu le permis en 2000 sans avoir conduit en connaissant dix de panneaux on lui a validé son permis voiture uniquement alors quelle avait tous les permis valides !!bon il a fallu 65 leçons de conduite pour quelle arrive n’être plus un danger sur la route !!!est ce normal ????

  6. Bernard dit :

    L’échange automatique du permis de conduite sénégalais par un titre français (ou européen) était un vrai scandale ! Une connaissance sénégalaise a passé son permis au pays il y a environ 5 ans = théorie, reconnaître 10 panneaux de signalisation. Si le panneau n’était pas connu, on passe au suivant jusqu’à que le nombre de 10 soit atteint. Pratique: reculer entre deux poteaux sur une grande place déserte. Comme le véhicule était une camionnette = permis poids lourd obtenu ! Ensuite, grâce à toutes les facilités offerte par la France = départ pour Marseille, un logement HLM, un job, la Sécu, etc. et par échange un permis français toutes catégories ! Après une phase de chauffeur livreur pour bien parler le français, maintenant, il est chauffeur poids lourds longe distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :