LE SCANDALE DES BATEAUX QUI ONT REMPLACÉ LE JOOLA

Arrêt bateau «Aline Sitoé Diatta» : Carabane crie son mal-vivre

Le commerce, la principale activité économique dans l’île de Carabane, est plombé depuis plus d’un an. Au-delà de la Covid-19 qui a fragilisé l’économie de la localité, l’arrêt du bateau «Aline Sitoé Diatta» a davantage précarisé les habitants de cette partie du département d’Oussouye.
Si les hôteliers se plaignent de l’absence de touristes, les commerçantes pleurent, elles, la mort de leurs activités dans l’île, jadis véritable fourmilière économique. Et puisque les bateaux «Aguene» et «Diambogne», pour des raisons techniques, ne peuvent pas accoster à Carabane, les femmes commerçantes ont demandé, au micro de nos confrères de la Rts, que des solutions soient trouvées au plus vite, afin de redonner à la localité sa vivacité économique d’antan, autour de l’exploitation du poisson frais, de la crevette et du «maad» (fruit sauvage).
Paul FAYE/Seneweb.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *