DÉCONFINEMENT AU SENEGAL

Voici les nouvelles mesures du Président Sall

Le couvre-feu est allégé. Dans un message adressé à la Nation, ce lundi 11 mai 2020, le chef de l’Etat a annoncé 5 mesures phares allant dans le sens d’un assouplissement des conditions de l’état d’urgence : le changement de l’horaire du couvre-feu, la réouverture des lieux de culte, celle des marchés, la reprise des cours pour les élèves en classes d’examen et enfin la possibilité de rapatriement, pour les familles qui le souhaitent, des dépouilles de Sénégalais morts du coronavirus à l’étranger.
Concernant le couvre-feu, désormais, ce sont deux (02) heures de moins par rapport à la durée initiale. Cette mesure restrictive prise par le chef de l’Etat, dans le cadre de l’état d’urgence, est maintenant applicable, sur l’ensemble du territoire national, de 21h à 5h au lieu de 20h à 6h du matin. C’est l’une des décisions majeures sur la batterie de mesures annoncée par le chef de l’Etat lors de son adresse à la nation de ce, lundi 11 mai, 2020.
Pour le chef de l’Etat, l’heure d’apprendre à vivre avec le virus a sonné. Ainsi, Macky Sall a décidé de rouvrir les marchés six jours sur sept, avec un dernier jour réservé aux opérations de nettoyage et désinfection. Cette décision vient également mettre un terme à celle du préfet de Dakar qui avait instauré, pour le département qu’il dirige, un système d’ouverture de trois jours sur sept pour ceux qui vendent des produits alimentaires, de deux jours sur sept pour les autres et une fermeture totale les week-ends.
De même, les marchés hebdomadaires, communément appelés loumas, seront rouverts, mais dans les limites de chaque département, a annoncé le chef de l’Etat.
Autre mesure annoncée par le président Sall : la reprise des cours pour les élèves en classe d’examen. « Les cours reprendront le 2 juin pour les classes d’examen, c’est à dire pour les classes de CM2, Troisième et Terminale ; soit 551 000 élèves, du public et du privé réunis, sur les 3 500 000. L’année scolaire et le calendrier des examens seront adaptés en conséquence. Les élèves des autres classes continueront de suivre les cours à partir du dispositif « Apprendre à la maison », décliné dans ses plateformes télévisuelle, radiophonique et numérique. »
Enfin, le président de la République a également annoncé la réouverture des lieux de culte (mosquées, églises…), en assurant qu’il y aura des consultations avec les guides spirituels et les Associations religieuses, pour convenir des conditions et modalités.
« Plus que jamais la responsabilité de chacun et de chacune est engagée. Dans cette nouvelle phase qui va durer, non pas quelques semaines, mais au moins trois à quatre mois, nous devons désormais apprendre à vivre en présence du virus en adoptant nos comportements individuels et collectives à l’évolution de la pandémie. En conséquence, il nous fait adopter notre stratégie de façon à mener nos activités essentielles et faire vivre notre économie en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté », a motivé le président de la République.

Le ministre de l’intérieur et de la sécu publique Aly Ngouille Ndiaye à apporté des précisions sur la question de l’ouverture des lieux de cultes annoncés par le chef de l’Etat lors de sa déclaration face à la nation.
« On n’ouvrira pas comme ça les portes des mosquées ou églises. On va discuter avec les responsables religieux pour voir les modalités d’ouvertures des lieux de cultes. Les mosquées ou églises ne seront pas ouvertes à tous car on doit surtout tenir au respect des mesures barrières », précise Aly Ngouille Ndiaye.
Il ajoute que « Dans le rite de Imam Malick, 12 personnes suffisent pour la prière du vendredi. Alors on fera de telle sorte que ce nombre ne soit pas dépassé. »
Snap221.info

Afin de lutter contre la propagation du Covid-19, le gouvernement avait pris des mesures restrictives parmi lesquels l’interdiction du transport interurbain et la limitation des places dans le transport urbain.

Ce soir, le chef de l’Etat Macky Sall a annoncé plusieurs mesures d’assouplissement de la riposte contre Covid-19. Seulement, il a été laconique au sujet du transport. Macky Sall a demandé au gouvernement « de prévoir les assouplissements nécessaires au transport public, afin de permettre aux travailleurs agricoles de rejoindre leurs localités » pour préparer l’hivernage.
De même, il a annoncé la réouverture des marchés hebdomadaires dans les limites du département. Deux mesures qui laissent croire que la circulation interurbaine reste interdite. Mais le Président n’a pas été formel dans ce sens.
Il en est de même du transport urbain. Tout ce que l’on sait, c’est que le secteur est concerné par la distribution des 10 millions de masques. Va-t-on limiter les restrictions ? Assistera-t-on à la situation initiale ? Rien de précis.
En attendant peut-être que le ministre du Transport Oumar Youm vient éclairer la lanterne des Sénégalais.
seneweb

Voici, en résumé, les Nouvelles Mesures du Président de la République Macky SALL à la suite de son adresse à la Nation de ce Lundi 11 Mai :
1- Mesures spéciales de sécurisation pour le personnel de Santé ;
2- Possibilité de Rapatriement des sénégalais décédés du Covid 19 à l’étranger ;
3- Assouplissement des conditions de l’Etat d’urgence à partir de ce Mardi 12 Mai :
🔴Nouveaux horaires du couvre-feu : de 21h à 5h du matin ;
🔴Nouveaux horaires de bureau : de 9h à 16h ;
🔴Ouverture des marchés : 6 jours sur 7 ;
🔴Réouverture des Marchés hebdomadaires ;
🔴Réouverture des lieux de culte ;
🔴Reprise des cours le 2 juin pour les classes d’examen (CM2, 3ème et Terminale) ;
🔴Distribution de masques de protection dans les lieux publics (écoles, lieux de culte, marchés et transports publics).

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Bob dit :

    Un premier pas timide mais encourageant.
    N’oubliez pas le masque !

  2. sarabanding dit :

    Moi, j’avoue que je n’ai pas compris. S’il avait voulu faire éclater le nombre quotidien de cas positifs, il se s’y serait pas pris autrement Monsieur le Président !! Au moment où justement le nombre de cas de Covid double chaque jour, où le nombre de DC augmente dangereusement, où les lits de réa sont de plus en plus occupés, les mosquées, les marchés, principaux lieux de contamination, vont rouvrir ! Je pense qu’il y a derrière ces décisions qui vont bien évidemment satisfaire tout le monde, d’une part une volonté en vue des prochaines élections et d’autre part une sérieuse influence des religieux musulmans. Pas entendu parler, ici ou ailleurs, de sommités catholiques ayant demandé la réouverture des églises ! Plaire aux marabouts et autres imams passent donc avant la protection (et donc la vie) des populations et on attend maintenant l’explosion des cas, en particulier à Touba mettant tout le monde en danger ! Merci tout le monde.

  3. Ndiaye dit :

    weak state

  4. Bob dit :

    Le confinement n’a jamais prouvé son efficacité, voir les comparaisons avec les pays qui ne l’ont pas appliqué.
    Ce qui compte ce sont les règles d’hygiènes élémentaires, distanciation sociale et port du masque.
    Le pic à été atteint dans de nombreux pays et nous allons vers une courbe descendante assez rapide.
    J’ai une petite question, en 2018-2019, 248000 personnes environ sont mortes de la grippe dans le monde, où sont passés les décès de la grippe cette année ?
    Curieusement, depuis le covid19, la grippe aurait disparu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :