QUID DU CONFINEMENT ?

Covid-19 / Abdoul Mbaye : « Le confinement ne peut être possible que si… »

La proposition de confinement évoquée par le professeur Moussa Seydi est appréciée différemment. Joint par téléphone, l’ancien Premier ministre du Sénégal sous l’ère Macky Sall est prudent.
Abdoul Mbaye évoque la « reconnaissance d’une évidence ».
Il argue : le plateau médical sénégalais, malgré le dévouement exceptionnel de ses médecins, infirmières et l’ensemble de son personnel soignant, ne permet pas la prise en charge simultanée de nombreux malades, et encore moins les services de réanimation », relève-t-il.
Dès lors, « la seule stratégie qui demeure est de limiter la propagation du virus par le confinement ». Malheureusement, fait-il savoir « en l’absence de tests de dépistage suffisants, ce confinement ne peut qu’être généralisé pour devenir efficace ». « Pour qu’il soit efficace, il faut d’abord que les citoyens prennent conscience de sa nécessité. C’est l’objectif qu’il faut donner à une vaste campagne de sensibilisation et de communication ».
Ensuite, « le confinement ne peut être possible que si les foyers les moins nantis disposent d’une aide alimentaire. Le moyen le plus rapide de la mettre à disposition est aujourd’hui l’envoi de sommes d’argent par télécommunication pour éviter les attroupements. Il faut bien définir la cible et mettre en place une procédure de sa mise à jour.
Enfin, il faut alléger les ménages de certaines dépenses, notamment celles de l’électricité qui représente un fardeau considérable. Les économies serviront aux ménages pour se nourrir », conclut Abdoul Mbaye.
Pape Seck/senedirect.tv

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    L’ex-premier ministre Abdoul Maye a parfaitement raison quand il dit qu’un confinement Total au Sénégal ne sera possible que si des aides aux populations les moins nantis sont instaurées pour contenir ce confinement Total…
    La solution des envois de sommes d’argent par les télécommunications est cependant plus que dangereuse et la porte ouverte à tous les dérapages, à privilégier les copains, à la corruption et aux vols purs et simples qui sont coutumiers au Sénégal…
    Des camions remplis des produits alimentaires de première nécessité à livrer aux préfets ou aux autres autorités administratives dans les régions sénégalaises ou encore, aux chefs de villages pour une distribution équitable sur convocation des familles, avec un contrôle de cette distribution pour éviter les contacts et des mouvements de foule, par les policiers ou les militaires, seraient plus judicieux ???
    Car au Nigéria, les distributions directes de sacs de riz des camions aux populations se sont transformés en mouvements de foule, propices à la propagation du Coronavirus… Les hommes ont été servis dans des énormes bousculades, parfois dans la violence entre eux … Tandis que les femmes et les enfants n’ont rien eu à la fin et ils ont crié leur révolte : « Ils vont nous laisser crever »…
    La vérité sort toujours de la bouche des enfants !
    Maintenant, le conseil d’Abdul Mbaye d’alléger les factures d’électricité ou le prix de l’Eau en ces temps de pandémie Covid19, seraient les bienvenues pour aider le peuple Sénégalais… Mais aussi, une baisse des aliments de première nécessité, augmentés de 50 % par l’Etat Sénégalais en février 2020, serait tout aussi la bienvenue pour une réelle volonté d’aide étatique envers le peuple sénégalais confiné… In chà Allah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :