ACHAT MASSIF DE RESPIRATEURS ARTIFICIELS

Coronavirus – L’État Passe Une Commande De 3 Milliards En Respirateurs Artificiels

Le manque d’appareils d’assistance respiratoire préoccupe, au plus haut point, les pays occidentaux débordés de cas de patients en détresse respiratoire aiguë (la forme la plus grave du coronavirus Covid 19).
Si le Sénégal n’en est pas encore à ce stade sur la centaine (130) de patients testés positifs au coronavirus depuis le 2 mars, cette perspective d’avoir des cas grave n’est pas pour autant à exclure dans les jours qui viennent.
Pendant que les rares fabricants (essentiellement allemand, américain et chinois) dans le monde font désormais face à une commande qui explose, au point de faire recours à l’industrie automobile dans la production des respirateurs artificiels, dernière chance de survie pour les malades gravement infectés de Covid 19, l’Etat du Sénégal en a passé une commande en grande quantité pour parer à toute éventualité, selon une information obtenue par Emedia.
DIOP Mamadou/Galsen221.com

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. issa gibb dit :

    L’Etat Sénégalais a passé une commande en grande quantité de respirateurs artificiels pour 3 milliards (de FCFA, je suppose) auprès de qui ??? Les Allemands, les Américains ou les Chinois ou les 3 ??? Article bâclé !

  2. JPC dit :

    La créativité et le savoir-faire des sénégalais ou des sénégalaises ne sont pas stimulés.
    Il semble qu’il serait possible de créer au Sénégal une unité de fabrication de respirateurs artificiels tant pour le Sénégal que pour toute l’Afrique.
    Prendre l’initiative de créer de l’emploi: qui va se lancer?

  3. stephane dit :

    Faut déjà les trouver ,et aussi avoir du personnel hospitalier compétent

  4. Ndiaye dit :

    Ces c….ds ont attendu tout ce temps depuis des décennies pour s’équiper correctement.
    Mais pas surprenant! vu que l’élite va systématiquement se soigner ailleurs en cas de « complications », et pour les autres qui n’en ont pas les moyens ils crèveront ici.

  5. issa gibb dit :

    Ceux ne sont pas des connards puisqu’ils sont aux affaires : Ceux sont des « pourris » !
    Qui vont effectivement se faire soigner au moindre bobo, dans les Hôpitaux modernes étrangers et occidentaux de préférence, comme Mobutu à Nice, Wade à Versailles, Tenor Dieng à Necker -Paris ou Béthio Thioune au Tripode à Bordeaux, etc…
    Alors que les Hôpitaux Sénégalais sont de vrais mouroirs, en manque de tout, de poches de sang, de médicaments et même de lits… Et bien sur, d’appareils respiratoires en ces temps de pandémie Covid19 … des aides humanitaires dans ce secteur de la santé au Sénégal… Pour s’acheter des voitures de luxe pour eux et leurs progénitures à rien foutre, des propriétés et des appartements au pays ou à l’étranger et remplir des comptes bancaires dans des paradis fiscaux pour s’assurer une retraite bien dorée… Tandis que le peuple sénégalais crèvent dans les Hôpitaux… Que la mortalité infantile jusqu’à l’âge de 5 ans est de 50 % dans le pays… Qu’il n’y a aucune politique sérieuse pour les personnes âgées, etc… Jusqu’à ce pauvre pompier Sénégalais qui se désespère, après une intervention sur un accident routier, dixit : « On intervient que pour ramasser les morceaux de cervelle… Quand il y a un blessé grave survivant, on ne peut rien faire pour lui… On a même pas une bouteille d’oxygène dans nos camions de secours pour lui venir en aide… On le regarde mourir, avant d’arriver à l’Hôpital de Mbour… »
    Tandis que le potentat Sénégalais pourri regarde la télé, dans sa chambre individuelle, bien soigné et bien nourri, dans un Hôpital occidental, grâce au fric humanitaire qui devait allé aux Hôpitaux Sénégalais…Mais, qu’il a détourné !
    Jusqu’à quand ??? Une pandémie mondiale ouvre les yeux du peuple sur la rapacité de ses élites ! In chà Allah

  6. JPC dit :

    A qui profite la pandémie?
    A la Chine.
    L’appât du gain a conduit beaucoup d’entreprises à délocaliser leur production en Chine.
    Ils ont gagné de l’argent mais la Chine revend sa production à des prix prohibitifs.
    Il suffit de consulter la presse internationale pour connaître le montant des achats en Chine.
    « Qui croyait prendre est pris »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :