VIOLENCES DE COUVRE FEU

Violences au couvre-feu : La police reconnait les interventions excessives des agents

Les Sénégalais ont dénoncé vigoureusement les scènes de violence sur les réseaux sociaux de la part des forces de l’ordre, durant le couvre-feu. Le bureau des relations publiques de la police nationale, à travers un communiqué parvenu à Senego, regrette ainsi ces interventions, qu’il juge « excessives » et invite au sens de la responsabilité.
« En application du décret présidentiel instituant l’Etat d’urgence et des mesures administratives subséquentes, la Police Nationale a déployé d’importants moyens humains et matériels sur l’ensemble du territoire national.
Le dispositif sécuritaire est visible sur les principaux carrefours, au niveau des installations stratégiques et, se traduit par des patrouilles sur l’ensemble de la zone de compétence de la Police Nationale.
Toutefois, il a été constaté, malgré l’engagement des autorités policières, des comportements aux antipodes de la citoyenneté adoptés par certaines personnes qui ne sont pas abstenues de braver les interdictions et restrictions édictées par les mesures prises par les autorités étatiques.
Ainsi, a-t-il été noté, dans les rangs de la Police, des interventions excessives dans la nuit du 24 au 25 Mars 2020 qui ont été, d’ailleurs, punies avec toute la rigueur qui s’impose.
En conséquence, la Police Nationale en appelle au sens de responsabilité de chacun afin que la loi soit respectée par tout le monde. »
LE BUREAU DES RELATIONS PUBLIQUES DE LA POLICE NATIONALE
Amath DIOUF/senego.com

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. le Chaman dit :

    La police sénégalaise bien connue pour le racket permanent des automobilistes, a hier soir fait preuve de beaucoup de pédagogie, à coup de matraque, et coup de pied dans les reins, ses grands moments d’explications à coup de matraque ont étés filmés par de nombreux internautes et ce matin tout le pays où presque à pu voir la façon de faire respecter le couvre-feu. Le préfet de police ne tient pas ses troupes. Encore bravo à nos policiers pour ce grand moment de bastonade

  2. Stephane dit :

    Certaines personnes ne connaissent que la chicote

  3. issa gibb dit :

    Il était, à prévoir de tels agissements de violence envers les citoyens de la part de la police sénégalaise…
    Occupés qu’à racketter les automobilistes : Dès qu’on lâche les policiers sénégalais sur une autre tâche, ils se comportent toujours de la même façon, comme des chiens enragés avec violence sur le peuple sénégalais… En frappant une vendeuse pour la déloger d’un trottoir à Dakar… En tabassant des étudiants qui manifestent pacifiquement pour demander le remplacement d’un professeur absent à Thiès… En giflant, un taxi-moto qui a oublié ses papiers chez lui, à Louga… Quand ils ne tirent pas à balles réelles sur les citoyens dans les manifestations, faisant des morts… Quand ils ne tabassent pas à mort des citoyens lambda, dans les commissariats, les gendarmeries et les prisons sénégalaises, sans jamais être inquiétés … Crimes policiers étouffés par l’Etat Sénégalais, dénoncés régulièrement par Amnesty International…
    Ces bastonnades policières, le premier soir du couvre-feu, démontrent bien le niveau intellectuel au QI moins 40 des policiers sénégalais choisis et formés pour se comporter comme cela pour tenir le peuple…
    Quand on parle de démocratie au Sénégal, çà fait sourire avec une telle police qui est incapable, dès le premiers jour d’un couvre-feu dont on ne sait pas combien de temps, il va duré… Incapables de faire la part des choses, d’informer, de conseiller, de sensibiliser, d’encadrer les nouvelles mesures étatiques…
    le Racket, la Corruption, Répression et la Violence sont leurs seules Lois et font des pandores sénégalais, de vrais enculés et brutes humaines, indignes d’une démocratie…
    C’est une autre vérité à dire sur le Sénégal, avec l’Esclavage des Enfants Talibés Mendiants qu’ils laissent se dérouler à côté d’eux et sous leurs yeux, dans les rues et la circulation, très loin de leur rôle de service et de protection de la population… Montres-moi ta police ! Et je te dirais quel Pays tu es ???

  4. JPC dit :

    D’un côté, triste de recourir à la force voire intolérable d’utiliser la violence pour faire respecter ce qui doit -dans ces conditions exceptionnelles de protection de la santé publique – être impérativement être respecté.
    Et d’un autre côté, une indiscipline d’une tranche de la population; un égoïsme exacerbé .
    Le Sénégal comme d’autres pays d’ailleurs, a encore un long chemin à parcourir en la matière.

  5. Xx dit :

    Le couvre-feu a été décrété et mis en vigueur le même jour… à titre personnel, je n’ai appris cette mesure que le lendemain !
    Il eut été plus sage d’imposer l’application stricte de cette mesure le lendemain de son annonce, pour que chacun en soit informé. Dans la précipitation, on ne fait rien de bon !
    Quant à la violence policière, c’est totalement inadmissible ! et dans ce cas précis, et dans n’importe quelle autre circonstance ! la police est là pour le maintien de l’ordre, pas pour créer le désordre !

    • Tak dit :

      Exact Xx
      C’est le même problème avec la décision d’interdire brutalement les vols vers le Sénégal et… ceux qui partent du Sénégal, laissant des milliers de personnes en attente d’un rapatriement hypothétique alors qu’ils avaient leur billet.

  6. stephane dit :

    TAk ? Si oui ca fait plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :