CIRCULATION DES PERSONNES, DES VEHICULES

Circulation des personnes: Les mises au point du ministre l’Intérieur

Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, qui était en conférence de presse ce mardi, a dévoilé une séries de mesures relatives à la circulation des personnes suite à l’État d’Urgence décrété par le Président de la République, hier soir.
En dehors des personnels soignants, les ministres, les députés, les autorités administratives et les forces de sécurité, aucune personne n’est autorisée à circuler au-delà de 20 heures jusqu’à 6 heures matin. Pour les journalistes et autres corporations, des dérogations exceptionnelles seront délivrées par le gouverneur.
Le transport interurbain est interdit aussi bien pour les véhicules de transports en commun que pour les véhicules personnels.
L’armée, la gendarmerie et la police seront déployées pour faire respecter les décisions. Les peines encourues par les récalcitrants varient entre 2 mois et 2 ans de prison, une amende de 50 à 500 mille F Cfa ou l’une des deux peines comme le précise la loi, prévient le ministre de l’Intérieur.
senenews.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Diclo dit :

    Quand est il pour la jour ?

    • Bernard dit :

      Le jour, on fait comme d’habitude, on s’embrasse, on se serre la main, on fait la queue devant les boulangeries, on va à la mosquée, etc !

  2. DNR dit :

    Encore une fois, les choses ne sont pas claires! Tantôt on nous parle de déplacement interdits d’une région à une autre. Ici on nous parle de déplacements interurbains! Ou est la vérité ? J’habite Somone, je vais à Saly faire mes courses, je me fais arrêter, je suis incapable de savoir où est mon droit!! Et évidemment en avant les amendes directement dans les poches!!!
    Quelqu’un peut-il nous éclairer?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :