STUPIDE DÉCISION POUR LE PAIN

Pas de pains dans les boutiques, l’autre danger qui guette les Sénégalais

La décision prise de ne pas alimenter les boutiques en pain a conduit à un autre danger, celui du rassemblement des populations dans les boulangeries et autres points de vente désignés. Une situation assez contradictoire qui résulte d’un manque de planification réelle des dispositions à prendre afin d’éviter tout rassemblement.
senenews.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Abdul dit :

    Stupide en effet !

  2. Abdul dit :

    Le pain, seul aliment de la journée pour beaucoup de sénégalais ….

  3. issa gibb dit :

    Effectivement, il y a un truc qui disjoncte dans cette décision d’interdiction de vente du pain chez les Boutiquiers-dépôts de pain…
    Au motif simpliste de casser les déplacements des livreurs de pain, des boulangeries aux boutiquiers-dépôts de pain, ils ont cru qu’ils limiteraient la propagation du Coronavirus ??? Voire stupide, car en Angleterre, les livreurs de lait laissé devant la porte et en France , les livreurs de plateaux repas laissés devant les portes des personnes âgées,sans entrer dans les domiciles, sont des mesures phares dans la lutte contre le Covid19, pour éviter les déplacements du plus grand nombre par des livreurs au service des concitoyens confinés !
    Or, il se trouve aussi que les boutiquiers restent ouverts et continuent à recevoir des clients, pour travailler et vendre d’autres choses…Mais, sans plus vendre de pain…
    Situation qui entraine des rassemblements importants de population, devant et dedans les boulangeries, avec une risque de contamination plus important que dans les petits dépôts de pain, désormais interdits… A cause d’un plus grand nombre de clients concentrés dans les boulangeries… Mais aussi ,à cause des déplacements qu’engendrent ces concentrations de population pour aller acheter du pain, dans les boulangeries…
    Pourtant, la dispersion des points de vente de pain, Boulangeries et Boutiquiers-Dépôts de pain réunis auraient été beaucoup plus favorables à éviter ces grands rassemblements dans les boulangeries et cela aurait facilité l’achat de pain pour la population ??? Avec moins de risque de contamination, en gardant leurs distances chez les Boutiquiers-Dépôts de pain, tout en évitant les déplacements et la concentration de population en plus grand nombre, dans les boulangeries devenues uniques points de vente de pain ???

    Or, en plus de çà, on n’a voulu nous présenter cette mesure stupide et non-protectrice du Coronavirus, comme une réponse étatique à la volonté du Syndicat des Boulangers en colère contre la concurrence déloyale des Boutiquiers-Dépôts de pain ??? Mais, à ce que je sache dans le Commerce : ceux sont les Boulangers qui font toujours le pain et qu’ils le vendent et le livrent aux Boutiquiers-dépôts de pain qui le vendent à leur tour en faisant une petite marge, à leurs Clients satisfaits de ne pas se déplacer vers une boulangerie plus éloignée, en pleine pandémie de Coronavirus ??? Et la population se retrouve avec le pain hotté de la bouche avec des complications inutiles et dangereuses pour s’approvisionner en pain, un des aliments principaux du peuple ???
    En bilan, cette mesure n’est pas stupide, elle conne à lier… Comme les gouvernants imbéciles qui ont pondu cette mesure inutile et anti-peuple qui ne les protège en rien contre le Coronavirus, mais qui leur complique encore plus la vie, alors ils n’ont pas besoin de çà !
    C’est le monde à l’envers qui me rappelle étrangement leur visa à la con qui a fait tant de « Mal » au pays !

    • JPC dit :

      Les boutiques ne vendaient pas que du pain.
      C’était un « snack-bar » sénégalais où l’hygiène était absente.
      L’hygiène dans les lieux publics n’est pas une préoccupation fondamentale au Sénégal. Il faut créer du travail notamment par la création de boutiques qui préparent des sandwiches emballés sous vide.
      et dans des conditions rigoureuses sur le plan de l’hygiène Ces produits ainsi confectionnés pourraient être distribués et revendus à la condition du respect du stockage et de la date de péremption par les boutiques de proximité. Ceci inclut aussi un moyen de transport isotherme ou réfrigéré et parfaitement adapté. Un système de contrôle efficace doit, dans le même temps, être mis en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :