FERMETURE DU MARCHÉ DE SANDIARA

Fermeture provisoire du marché hebdomadaire de Sandiara

La mairie de Sandiara a décidé par arrêté municipal de fermer provisoirement le marché hebdomadaire de cette commune du département de Mbour (ouest) pour une « meilleure efficacité’’ des mesures prises dans la lutte contre le Coronavirus (Covid-19), ce vendredi 20 mars.
« Pour une meilleure efficacité des mesures que nous avons prises pour freiner la propagation du Coronavirus, nous avons sorti un arrêté pour la fermeture provisoire du marché hebdomadaire de Sandiara », a annoncé le maire Serigne Guèye Diop.
Ce marché reçoit tous les samedis quelque 2000 à 3000 personnes venant de toutes les localités du Sénégal et même de la sous-région ouest-africaine, ainsi que des touristes, a-t-il expliqué, ajoutant que cette situation est ’’un vecteur de contamination’’.
Il s’exprimait en marge d’une cérémonie de remise d’un important lot de produits d’hygiène et de désinfection, pour la prévention du Coronavirus, pour une enveloppe de 1,5 millions de francs CFA.
« Cette enveloppe nous a permis d’acheter suffisamment de produits destinés aux 30 villages de la commune, aux différents postes et cases de santé, aux lieux de culte, mosquées et églises, ainsi que les daara (écoles coraniques) », a expliqué M. Diop.
« Il s’agit d’une guerre sanitaire très sérieuse que nous menons contre un ennemi invisible, à savoir le Coronavirus dont les répercussions sont très dangereuses », a martelé le maire de Sandiara, ajoutant que « c’est le temps de l’action » pour faire face à cette maladie.
Il prône la prévention avec des actions de sensibilisation qui ont commencé par une rencontre entre les autorités municipales, l’ensemble des 30 chefs de village de cette commune, les personnels de santé, entre autres acteurs communautaires.
Parmi les autres mesures prises par le conseil municipal, il évoque la discussion avec les chefs de village, la sensibilisation pour le respect des mesures d’hygiène et des instructions du chef de l’Etat, du gouvernement et des autorités administratives et politiques.
Le maire de la commune de Sandiara a aussi pris une autre mesure consistant à mettre en place un « comité communal de lutte contre le Coronavirus » qui va se réunir une fois par semaine.
« Ce Comité aura, entre autres missions, de recueillir des informations au niveau de tous les 30 villages de la commune, évaluer les mesures sanitaires mises en œuvre par le gouvernement et par le district sanitaire, pour une meilleure prise en charge de la maladie par la prévention d’abord », a-t-il précisé.
Un budget de cinq millions de francs CFA sera mis en place, a annoncé le maire qui soutient que ce comité va se charger de collecter tous les dons venant du secteur public mais aussi du privé et autres bonnes volontés qui souhaiteraient appuyer les efforts dans la lutte contre ce virus.
Selon Aps, il a invité les populations et autres acteurs communautaires à la mobilisation générale, « comme en temps de guerre », parce que, a-t-il lancé, « nous sommes vraiment en guerre ».
Mame Khary Leye/teranganews.sn

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    Un budget de 5 millions de FCFA… Pour ce comité qui va se charger de collecter tous les dons venant du secteur public ou privé ou autres bonnes volontés (= les particuliers) qui veulent appuyer les efforts dans la lutte contre ce virus (qui a pourtant 1 nom, même 2 qu’ils ont déjà oublié ???)
    Cela veut dire en clair : Qu’avec ce budget, ils vont se payer avant toute action, pour leur travail de collecter le fric de généreux donateurs, en espérant que le fric collecté ira à la lutte contre le Covid19, pour acheter du savon, des solutions hydro-alcooliques, des masques et de l’eau si rare au robinet, suivant les dernières informations dans cette région de Mbour, un filet d’eau de minuit à 4 heures du matin, si on m’a bien renseigné… Et tout cela n’est pas sur : le fric collecté peut disparaître ???
    Alors que le budget annoncé de 5 millions de FCFA est déjà programmé pour partir dans les poches de ces gentils collecteurs du Comité ??? C’est leur façon de concevoir le travail de leur lutte contre la pandémie ???
    Drôles de gens ! … Peut être trop habitués à détourner les aides internationales en frais de comités, de colloques ou d’assemblées bouffe-pognon, qu’ils ne peuvent plus s’en passer, en pleine pandémie de leur pays pour protéger le peuple ???
    Le Nerf de la Guerre, il va aller se loger aux fonds de leurs poches, comme d’habitude, Coronavirus ou pas !
    Après le mot « Ecologie », le mot  » Bénévolat » n’est pas Sénégalais…
    Le mot « Humanitaire » existe, mais que dans un seul sens, celui des étrangers qui apportent du fric au Sénégal.
    Dans l’autre sens, c’est « Détournement » ou « Vol » pour ceux qui se font choper ou gauler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :