TYPHA: FLÉAU UTILE

Fleuve Sénégal, les bienfaits du fléau typha ?

Le typha, roseau invasif des rives du fleuve frontalier entre le Sénégal et la Mauritanie, est devenu une source d’énergie écologique. Après avoir tenté de l’éradiquer en vain, les Sénégalais s’en servent aujourd’hui pour fabriquer un combustible efficace, peu coûteux et aussi pratique que le charbon de bois, mais sans gaz à effet de serre ni déforestation. Le fléau « typha » a finalement créé de l’emploi, apporté une source d’énergie dans des villages où l’électricité n’arrive pas. Il participe aussi à la défense de l’environnement.
tv5monde.com
https://information.tv5monde.com/video/fleuve-senegal-les-bienfaits-du-fleau-typha

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. josette dit :

    Oui cette plante et en train d’envahir la réserve du Djoudj !
    adieu les oiseaux et du même coup les touristes (qui rapporte tout de même pas mal de fric dans ce coin ) c’est bien dommage
    qui a mis cette plante ici ? ELLE VIENT D’OÙ ?

    • Bettyboop dit :

      TOUT SE CREEE RIEN NE DOIT SE PERDRE !
      ENFIN ON VA SE PENCHER SUR TOUS LES USAGES POSSIBLES de cette plante « accidentelle » mais peut etre que DIEU L’A VOULU ? Je ne dirais pas d’où elle vient pour ne pas re-ouvrir la polémique. Tapez Google et vous saurez . PAR CONTRE JE PENSE que si les gens à proximité et les gens QUI SAVENT ET DIRIGENT réfléchissent +++. Ce typha est surement un bien pour le pays. A Madagascar et ailleurs il est utilisé +++ dans l’artisanat. J’ai moi-même DONNER à des femmes de DEBY mon magnifique baobab en typha acheté à Madagascar à des artisans qui les vendaient tres biens au bord des routes. DONNER pour qu’is serve de modèles pour faire beaucoup de modèles à créer. MAIS IL FAUT LE VOULOIR !!
      Le Sénégal veut développer le Tourisme l’artisanat est incontournable.
      Le typha est surtout un bien non prevu surement lUTILE pour renforcer le BANCO des maisons, en faire une belle esthétique durable et surtout faire des SURtoitures qui durent beaucoup plus longtemps que le mil ou le sorgho, presque imputrésible. Ainsi les habitants de ces régions extrêmement CHAUDES et de tout le pays seront à l’abri des pluies et de la chaleur et n’auront plus de nuits blanches quand les pluies diluviennes SUR TOUT LE SENEGAL font un bruit assourdissant sur les toitures en zinc qui sont de plus en plus comme une feuille de papier qui se détériorent si vite. ET DU TRAVAIL POUR BEAUCOUP !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :