DÉGÂTS DES PLUIES

Le Sénégal sous les eaux : Routes coupées, inondations et ponts endommagés

Le Sénégal est sous les eaux ce jeudi 22 août 2019.
Alors que nos compatriotes se désolaient de l’absence d’une bonne pluviométrie depuis le début de cette période hivernale, voilà que le ciel a soudain ouvert ces vannes au point de susciter l’ire des sénégalais aux quatre coins du pays. De Touba à Matam de Linguère à Dakar en passant par kaffrine, Mbour et autres localités. Les auditeurs de la Rfm accablent le serveur de cette bande fm pour expliquer les dommages causés par les fortes pluies qui se sont abattues ce jour dans une bonne partie du pays. Plusieurs bretelles de la nationale ont été coupées (Kaffrine, Matam),des ponts ont été endommagés et les zones submersibles faisant office d’habitation envahies par les eaux. L’indignation est à son comble du côté des sénégalais qui épinglent directement l’Etat dont ils prennent pour responsable de la situation qu’ils vivent après les hallebardes qui se sont abattues dans la quasi totalité du pays. Lansana Gagny Sakho, Directeur Général office national de l’assainissement (ONAS) a indiqué du côté de la capitale que ses services sont à pied d’œuvre pour l’évacuation des eaux dans certaines zones. Il a par ailleurs indiqué que ses services ont travaillé pendant des mois durant avant l’hivernage pour curer les canaux d’évacuation des eaux qui ruissellent.
senegal7.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. trevidic dit :

    L’état doit faire la pluie et Le beau temps nous le savons tous !…
    Le journaliste se mouille pour faire son papier en désignant l’état ‘indigne » !….

  2. issa gibb dit :

    Quand on voit la photo avec cette submersion d’eau de pluie et qu’on lit que les services de l’Assainissement ont travaillé pendant des mois avant l’hivernage pour curer les canaux d’évacuation des eaux qui ruissellent : On se demande où et quand, ils ont travaillé ??? A part qu’ils aient confondu les canaux des eaux qui ruissellent avec les nouveaux canaux de la fibre optique…
    Il est vrai aussi, que ce n’est pas l’Etat qui jette partout les plastiques et les ordures qui obstruent toutes les canalisations d’évacuation des Eaux… Nous dirons pour être partial que c’est du 50-50 en responsabilité : d’un côté, le peuple sénégalais incivique qui jette tout partout et bouche les canalisations en se confortant dans sa merde sans aucun égard pour sa santé et la propreté du pays et de l’autre, des gouvernements et des ministres successifs de l’Assainissement qui se donnent peu de moyens pour assurer une vraie politique de salubrité publique, de ramassage et de destruction des déchets et de nettoyage des canaux d’évacuation des eaux de pluie et des eaux usées, quoiqu’ils en disent…
    Ne vous y trompez pas ! Tous ces chefs d’états, politiciens professionnels et autres ministres qui prétendent être des intellectuels parce qu’ils ont des diplômes… Ils n’utilisent pas leurs savoirs pour faire avancer leur pays, mais pour duper la majorité d’analphabètes qu’ils gouvernent… Ils érigent des monuments de béton pour épater les ignares, ils construisent des stades pour épater les électeurs… Alors qu’ils sont incapables d’assurer une activité aussi élémentaire que le ramassage des ordures dans un pays de 15 millions d’habitants…
    En souvenir d’un commentaire d’un ami bloggeur en 2007… çà fait 12 ans, comme le temps passe et rien ne change au Sénégal, côté inondations et tuyaux bouchés… « C’est la même chanson », d’années en années !

  3. Xx dit :

    C’est même de pire en pire chaque année, alors que les pluies se font plus rares qu’il y a 10 ans dans certaines régions… Rien n’est fait pour réparer durablement, tout part à vau-l’eau… c’est le cas de le dire ! On fait des petites réparations de fortune pour faire croire qu’on s’occupe des problèmes… L’argent nécessaire à ces réparations, lui, coule à flot… mais peut-être pas dans la bonne direction !

  4. Laminigbè Kaba dit :

    Triste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :