750000 PERSONNES MENACÉES DE FAIM

Nord du Sénégal : 750 mille personnes menacées par la faim

La faim est présente au sénégal malgré les chiffres d ‘une croissance soutenue miroitée par le ministère de l’Economie. En effet plus de 750 mille personnes serait menacés par la faim au Nord du pays. Selon les Nation-Unies pour l’alimentation, des efforts doivent être faits pour contenir ce fléau.
« Si la communauté internationale n’agit pas maintenant, la sécheresse, la flambée des prix des denrées alimentaires et les conflits vont entrainer des millions de personnes dans la faim et la malnutrition dans certaines parties du Sahel ».L’alerte est de trois agences des Nations-Unies, la Fao, l’Unicef et le Pam, renseigne les Echos. Les zones ciblées concerneraient des parties du Mali, du Niger, du Burkina Faso, du Tchad, du Sud de la Mauritanie et du Nord du Sénégal. Une situation qui s’explique par le fait que le Sahel n’a qu’une seule saison de croissance. Ainsi, « si cela se passe mal en raison des chocs climatiques ou des conflits, les gens doivent survivre jus qu’à la prochaine »,a déclaré Abdou Dieng, Directeur régional du Programme alimentaire mondial (Pam). Pour venir à bout de leurs prévisions sur ces zones épinglées, collectivement, le Pam, l’Unicef et la Fao ont déclaré avoir besoin de 676 millions de dollars pour répondre à la crise.
teledakar

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Stephane dit :

    Chacun pioche la région qui l’intéresse dans cet article

  2. issa gibb dit :

    Pour rappel, le Président Macky Sall et son gouvernement nous a annoncé que le Sénégal avait enfin atteint l’autosuffisance alimentaire en 2017, c’était l’année dernière ???
    On nous aurait encore menti à l’insu de leurs pleins grés ???
    Avec les variations de production agricole et le dérèglement climatique, cet article n’est pas une surprise, mais il ne fait appel qu’au secours des institutions internationales de lutte contre la faim au Sénégal et dans le Sahel en général ?

    Et pourquoi, pour une fois ? L’état sénégalais en forte croissance soutenue d’après ce même article et les confréries sénégalaises milliardaires ne mettraient pas la main à la poche pour venir en aide à une partie de leur peuple qui va crever de faim, et prendre ces responsabilités en mains, sans attendre toujours l’aide des autres…

    Car les autres, sont trop habitués à ce que toutes les aides internationales ne finissent pas dans leurs buts humanitaires et que les pauvres qui en ont besoin n’en voient jamais une seule pièce ou kopeck… Comme pour la lutte contre le climat et l’érosion côtière et les digues jamais construites ???… Comme pour l’éducation des enfants africains avec ses grèves incessantes des professeurs sénégalais qui ne sont pas payés régulièrement et l’absence totale de constructions ou de rénovations des écoles ???… Comme pour les hôpitaux sénégalais qui manquent de tout, alors que la France, l’Italie et l’Espagne fournissent des aides permanentes ???… Comme dans la lutte contre l’esclavage des enfants mendiants talibés qui sont de plus en plus nombreux malgré toutes les Associations sur place pour lutter contre ce fléau esclavagiste d’enfants au Sénégal ???, etc…

    Trop habitués à savoir que toutes ces aides humanitaires, charitables ou de simple pitié humaine, finissent dans les poches, des potentats, des politiciens et des religieux corrompus qui paradent orgueilleusement dans des 4X4 rutilants flambants neufs, ainsi que leurs progénitures si dédaigneuses du peuple qui ne foutent rien comme métiers ??? Ou dans des colloques et autres séminaires couteux et inutiles dans les meilleurs hôtels et casinos du pays, avec ou sans maitresses ou prostitués, si affinités…
    Ils sont même capables de s’en servir pour se payer le billet d’avion et l’hôtel pour aller voir la 21° Coupe du Monde de football en Russie ou se payer le Pèlerinage à la Mecque et laisser leur peuple crevait de faim…
    Inch a Allah !

  3. Francia dit :

    je partage et j’espère que tes cris de colère seront entendu un jour Issa !

  4. Xx dit :

    Nord du Sénégal : et la Grande Muraille verte, elle ne passe pas au nord du Sénégal ? Pour mémoire :
    Lancé en 2008 sous l’égide de l’Union africaine, le projet a pour objectif de restaurer les écosystèmes sahéliens menacés par la désertification. Il se résume le plus souvent en une bande de reboisement de 15 km de large traversant le continent d’est en ouest, de Djibouti à Dakar.
    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/04/19/la-grande-muraille-verte-trace-doucement-son-chemin-au-senegal_4904682_3212.html#2fJz4KdQGF0ZyCSF.99

  5. issa gibb dit :

    Exact, la Grande Muraille verte, projet de 2008 sous l’égide de l’Union Africaine (U.A) pour restaurer les écosystèmes pour lutter contre la désertification du Sahel, passe bien par le Nord du Sénégal dans l’axe Djibouti à Dakar…Un grand projet louable !
    Mais, le problème dans le Nord Sénégal, c’est que les troupeaux en errance , bouffent les jeunes pousses de restauration des écosystèmes et de reboisements et font que cette Grande Muraille verte est un échec…
    Un projet très couteux, réduit à néant chaque année, à chaque replantation bouffée par les troupeaux.
    et donc, un échec pour la lutte contre la désertification par la faute de l’incivisme du sénégalais qui ne voit pas plus loin que son intérêt immédiat en laissant bouffer par leurs troupeaux, des plantations qui ne pourraient sauver leurs descendances de la faim et de la misère dans les années à venir…
    Alors, ils feront encore appel aux aide internationales… L’idée était bonne, mais utopique et irréalisable par le des comportement personnels et irresponsables. Plus cons, tu meurs… de faim!

  6. Stephane dit :

    C’est vrai que les éleveurs ne respectent déjà pas les terres cultivées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :