NOTE DU CONSUL DE FRANCE A DAKAR

« Le temps est assassin et la route, meurtrière.

Accident.jpg
Au Sénégal, trop de Français payent un lourd tribut à l’insécurité routière. Notre communauté est régulièrement endeuillée par le chaos de la route. C’est insupportable.
La route est ici le premier des dangers, le premier facteur de notre insécurité, ne l’oublions jamais.
Je ne connaissais pas Stanislas. Il n’avait pas trente ans. La veille de Pâques, vers Kédougou, un nid de poule l’a emporté.
Je ne connaissais pas Marc. Il avait une quarantaine d’années. Il y a quelques semaines, vers Mbour, un nid de poule l’a emporté.
Tous deux étaient des Français du Sénégal, tous deux étaient nos amis.
Sur la route, attachez-vous devant, attachez-vous derrière. Ayez des yeux devant, ayez des yeux derrière. Roulez assurés. Roulez casqués. Roulez prudemment. Roulez lentement. Pliez-vous aux contrôles.
Laissez aux contempteurs du code et aux fous du volant les certitudes de leur suffisante imbécillité.
Ceci est un message civique de votre consulat général. Ceci est surtout une pensée émue pour ces compatriotes que la route a pris et pour celles et ceux qu’elles a brisés. Et pour leurs proches. Si la vie est parfois légère, elle est souvent grave. »
Olivier Serot Almeras
Consul général de France à Dakar

Vous aimerez aussi...

21 réponses

  1. DUFOSSEZ dit :

    tout à fait d’accord. LE danger de la ROUTE est un des plus important pour nous et pour eux ici. Combien roulent sans permis sans assurance, sont inconscients dans leur conduite et l’état des routes n’arrange rien bien au contraire. Pour vivre ici de nombreux mois oui le DANGER ROUTIER est à notre porte tous les jours.

  2. Ndiaye dit :

    J’espere cet article est un poisson d’avril

  3. John dit :

    On vous laisse à votre suffisante impolitesse atteinte d’imbécilité.

  4. Bill dit :

    La route, sujet intarissable, elle est à l’image de la société sénégalaise, chaotique et dangereuse pour elle même. Il n’y a pas de hiérarchie, pas de respect juste le règne de la terreur. Sur la route, à l’école, dans la rue.. tout repose sur la contrainte, la peur, le pouvoir.

  5. jeangilles dit :

    Bjr oui l etat des routes mais il faut ajouter l etat general des vehicules sans oublier la faciliter d avoir le permis de conduire au Senegal.
    heureusement il y a les dos d anes qui obligent les ges a rouler plus doucement

  6. Diop dit :

    Ce constat n’est que trop vrai !!! Bill garde tes préjugés et tes pensées pour toi Merci

  7. Ndiaye dit :

    Bravo la France, un petit consul traiter des sénégalais d’imbéciles au lendemain de leur fête d’indépendance. Wade en avait viré d’autres amabassadeurs pour moins que ça. C’est venir à le regretter.

  8. le chaman dit :

    Vraiment Ndiaye c’est tout ce que vous retenez de ce message de prudence au volant? Vous avez l’épiderme bien sensible dès que l’on oze mettre en lumière certains comportements dans ce pays. Il ne manquait que la phrase « si tu n’es pas content retourne dans ton pays!  » on aimerait que vous soyez aussi vindicative à propos des petits talibés.

  9. bill dit :

    Exact, pardonnez-moi. Toute vérité n’est pas bonne à dire. Je retire.

  10. Mbaye Diaw dit :

    Combien d’accidents mortels a eu oieu méme avec le cotege de maqis sale et tant bien d’aurres dù au mauvais états dds routes et l’indiscipline totale de la plupart des chaufreurs illettrés et ne maitridant bien le code de la route + arrogance et delinquence amateurs de comprimés barburitique etant au volant

  11. Xx dit :

    J’applaudis au message de Monsieur le Consul Général de France au Sénégal, « message civique » plein de sagesse, exprimé en termes émouvants.
    La plupart des commentaires sont explicites et reflètent bien les graves manquements constatés sur la route, où que ce soit. Mais hélas sans discipline (et sans sanction réelle) rien ne changera vraiment.
    Parler de poisson d’avril en la circonstance est d’une stupidité incommensurable ! il est vrai qu’il est plus facile de nier l’évidence et de faire l’autruche ; avec un tel état d’esprit, il est à parier (je me répète) que rien ne changera vraiment. De plus, des autruches au volant, y en a quand même un sacré paquet au Sénégal !

  12. Poggiale dit :

    Holà, l’ambdsadeur a parlé de l’imbécilité des fous du volant… pas des Sénégalais…à moins que vous ne fassiez l’amalgame

  13. Poggiale dit :

    Holà, l’ambdsadeur a parlé de l’imbécilité des fous du volant… pas des Sénégalais…à moins que vous ne fassiez l’amalgame

  14. Poggiale dit :

    Holà, le consul généralr a parlé de l’imbécilité des fous du volant… pas des Sénégalais…à moins que vous ne fassiez l’amalgame

  15. Poggiale dit :

    Holà, le consul généralr a parlé de l’imbécilité des fous du volant… pas des Sénégalais…à moins que vous ne fassiez l’amalgame

  16. Poggiale dit :

    Holà, le consul généralr a parlé de l’imbécilité des fous du volant… pas des Sénégalais…à moins que vous ne fassiez l’amalgame

  17. Poggiale dit :

    Holà, le consul généralr a parlé de l’imbécilité des fous du volant… pas des Sénégalais…à moins que vous ne fassiez l’amalgame

  18. Poggiale dit :

    Holà, le consul généralr a parlé de l’imbécilité des fous du volant… pas des Sénégalais…à moins que vous ne fassiez l’amalgame

  19. eddy dit :

    Il ne faut pas tt mélanger et ne pas faire d’amalgame

  20. Poggiale dit :

    Holà, le consul généralr a parlé de l’imbécilité des fous du volant… pas des Sénégalais…à moins que vous ne fassiez l’amalgame

  21. Poggiale dit :

    Holà, l’ambdsadeur a parlé de l’imbécilité des fous du volant… pas des Sénégalais…à moins que vous ne fassiez l’amalgame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :