L’ALPHABETISATION AU SENEGAL RECOMPENSEE

Le prix international Unesco-Confucius décerné au Sénégal pour l’alphabétisation

enfant_extrait_UNICEF_0.jpg

Le ministère de l’Education annonce que l’UNESCO a décerné au Sénégal le Prix international UNESCO-Confucius d’Alphabétisation 2016.
Cette distinction sera remise à l’occasion de la Conférence mondiale sur l’Alphabétisation, qui se tiendra à Paris, les 8 et 9 septembre, en présence du ministre sénégalais de l’Education, à l’occasion du 50 ème anniversaire de la Journée internationale de l’alphabétisation.
L’UNESCO, par ce prix, constitué d’une médaille, d’un diplôme et d’un chèque de 20 000 US $, couronne ainsi l’important  »Projet national d’éducation de base des jeunes et des adultes analphabètes, articulé aux TIC (PNEBJA-TIC) », souligne le ministère dans un communiqué.
A travers cette distinction, le jury  »prime aussi, d’une part, l’option prise d’utiliser des téléphones mobiles, des ordinateurs et des programmes de télévision pour diffuser des cours d’alphabétisation et, d’autre part, le fait qu’au-delà de l’alphabétisation proprement dite, des activités génératrices de revenus, la santé des femmes et d’autres compétences de vie aient été prises en compte par ce projet ».
Le ministère note que  »le succès reconnu par la Communauté internationale, par l’obtention de ce prix, prouve à suffisance la crédibilité (du) système éducatif en général et des options du PAQUET (Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence), à travers en particulier le PNEBJA-TIC qui en est une composante ».
Pour le ministère,  »cette haute distinction de portée internationale récompense la vision du chef de l’État, dans le domaine de l’Éducation en général et de l’Alphabétisation en particulier ».
Cette vision a été réaffirmée à l’occasion du Conseil présidentiel du 06 août 2015 sur les conclusions des Assises de l’Éducation et de la Formation et à l’issue duquel le président de la République  »a requis le développement de l’alphabétisation et le renforcement de la place des langues nationales dans le système éducatif ».
AND/www.rts.sn avec Aps

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. olivier dit :

    Bravo ! 🙂

  2. jacobuscobus dit :

    il ne doit pas y avoir beaucoup d’écoles au Sénégal a avoir un tel matériel, sûrement quelques écoles privilliégées de Dakar. Sûrement pas les écoles de tout le monde dans l’ensemble du pays et plus particulièrement les villages

  3. oyster dit :

    Bravo également !

  4. issa gibb dit :

    On récompense un pays qui n’a que 14% des enfants qui vont en maternelle, 33% des élèves en primaire et en secondaire, une crise scolaire sans précèdent, des enseignants grévistes et mécontents chaque année pour promesses non tenues, des résultats au BEFM et au Baccalauréat les plus faibles, jamais connus. Des universités qui manquent de tout, des étudiants en colère qui jettent des cailloux sur le convoi présidentiel. Un pays avec 55% à 60% d’analphabètes dans sa population, en particulier chez les femmes, une disparition entretenue de la pratique du français (colonialiste) et 200 000 enfants talibés qui n’ont pas accès aux bases du savoir universel par la volonté de leurs marabouts pour les tenir dans l’esclavage de la mendicité forcée sous le mensonge du seul apprentissage du Coran. Entre nous, aller faire un tour, au Maroc, en Ethiopie ou au Rwanda pour l’exemplarité de l’alphabétisation des peuples et arrêter de donner des prix non-mérités à des pays qui ne le méritent pas. La politique scolaire du gouvernement sénégalais est inexistante et le peuple sénégalais s’enfonce dans le chaos de l’obscurantisme, de la radicalisation et du racisme occidental.

%d blogueurs aiment cette page :