LE PETROLE COULE!

Cairn Energy annonce des tests de production de pétrole positifs au Sénégal

e8e305456ca8e07f4c05c28d70f087ea782d020b.jpg

La junior pétrolière britannique affirme avoir mené avec succès ses tests de production dans l’offshore sénégalais où il a découvert du pétrole fin 2014.
L’information a été publiée le lundi 4 janvier sur le site internet de la compagnie pétrolière, cotée à Londres.
Selon Cairn Energy, la production, d’environ 8 000 barils jour réalisée sur son puits d’évaluation SNE-2 situé à 1 200 mètres de profondeur à une centaine de kilomètres des côtes sénégalaises, est d’une grande qualité.
« Nous sommes satisfaits des résultats des tests effectués sur le puits SNE-2, qui démontrent ainsi que les réserves peuvent suivre un flux à même d’assurer la rentabilité de l’opération, annonce Simon Thomson, PDG de Cairn Energy. Ces résultats contribuent à confirmer l’étendue du potentiel en hydrocarbures du pays. Des évaluations complémentaires sont attendues, pouvant déboucher sur une révision des précédentes estimations ».
Le puits SNE-2 est le 1er d’une série de trois forages d’évaluation prévus jusqu’en 2017, approuvée en août 2015 par le gouvernement sénégalais.
Cairn Energy opère au Sénégal via sa filiale Capricorn Senegal Limited, sur des permis couvrant une superficie d’environ 7 490 kilomètres carrés répartie en trois blocs : Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore profond.
Ces permis sont détenus à 40 % par Cairn Energy, en partenariat avec la compagnie nationale sénégalaise Petrosen (10 %), l’américain ConocoPhillips (35 %) et l’australien FAR (15 %).
Jeune Afrique

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. oyster dit :

    Oui ,nous les avons depuis longtemps ,mais l’exploitation ne doit pas contaminer la peche richesse indispensable également !

  2. eddy dit :

    C’est très bien pour le Sénégal,mais est ce un bien, le peuple Sénégalais tirera t-il un bénéfice de cette manne!!! pour l’instant le Sénégal est stable, sans violences ,mais après… l’appat du gain risque de bouleverser pas mal de choses

  3. ndiaye dit :

    on est pas en irak, ni au gabon non plus hein!

%d blogueurs aiment cette page :