LE NOUVEAU GOUVERNEMANT

Le nouveau Gouvernement de Macky Sall
8184645-12780470.jpg
Voici le gouvernement au complet de Macky Sall. Il compte 13 ministres d’Etat, 23 ministres de plein exercice, 4 ministres délégués et 6 secrétaires d’état. Ceci est loin des 25 ministres que Macky promettait aux Sénégalais lors de la campagne du second tour de la présidentielle de 2012.
La caractéristique de ce gouvernement réside dans la diversité de l’ossature ministérielle qui ressemble plutôt à un gouvernement d’ouverture vers l’opposition.

–Monsieur Mahammed Boun Abdallah DIONNE, Premier Ministre.
–Monsieur Djibo Leyti KA, Ministre d’Etat, Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur.
–Monsieur Ousmane NGOM, Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de l’Administration Territoriale.
–Monsieur Serigne DIOP, Ministre d’Etat, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice.
–Madame Awa Marie Coll SECK Ministre d’Etat, Ministre de la Santé et de l’Action sociale.
– Monsieur Modou DIAGNE, Ministre d’Etat, Ministre du Tourisme.
–Monsieur Mankeur NDIAYE, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur.
–Monsieur Amadou BA, Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.
–Monsieur Augustin TINE, Ministre d’Etat, Ministre des Forces armées.
–Monsieur Abdoulaye Daouda DIALLO, Ministre d’Etat chargé de la Sécurité Publique.
–Monsieur Papa Abdoulaye SECK, Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural.
–Madame Mariama SARR, Ministre d’Etat, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance.
–Monsieur Mansour FAYE, Ministre d’Etat, Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.
–Monsieur Mbagnick NDIAYE, Ministre d’Etat, Ministre de la Culture.
–Monsieur Diéne farba SARR, Ministre du Renouveau Urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie.
–Monsieur Thierno Alassane SALL, Ministre de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelables.
–Monsieur Aly Ngouille NDIAYE, Ministre de l’Industrie et des Mines.
–Mansour Elimane KANE, Ministre des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement
–Monsieur Abdoulaye BALDE, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable.
–Monsieur Mary Teuw NIANE, Ministre de la Recherche Scientifique.
–Monsieur Serigne Mbaye THIAM, Ministre chargé des Relations avec les Institutions.
–Monsieur Alioune SARR, Ministre du Commerce.
–Monsieur Oumar GUEYE, Ministre de la Pêche et de l’Economie Maritime.
–Monsieur Yaya Abdoul KANE, Ministre des Postes et des Télécommunications.
–Madame Aminata Mbengue NDIAYE, Ministre de l’Élevage.
–Monsieur Abdoulaye Diouf SARR, Ministre de la Décentralisation et des Collectivités Locales.
–Monsieur Serigne Mbacké NDIAYE, Ministre de l’Aménagement du Territoire, Porte-Parole du Gouvernement.
–Madame Khoudia MBAYE, Ministre de la Promotion des Investissements, des Partenariats et du Développement des Téléservices de l’Etat.
–Monsieur Diégane SENE, Ministre de la Communication.
–Monsieur Mansour Sy, Ministre du Travail et des Organisations professionnelles.
–Madame Maïmouna NDOYE SECK, des Transports Aériens.
–Monsieur Mamadou TALLA, Ministre de la Formation Professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat.
–Mame Mbaye NIANG, Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi.
–Monsieur Matar BA, Ministre des Sports.
–Madame Viviane Laure Elisabeth BAMPASSY, Ministre de la Fonction Publique.
–Monsieur Khadim DIOP, Ministre de l’intégration Africaine, du NEPAD et de la Promotion de la Bonne Gouvernance.
–Monsieur Birima MANGARA, Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, chargé du Budget.
-Monsieur Sory FantaMady KABA, Ministre délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères chargé des Sénégalais de l’Extérieur.
–Monsieur Moustapha DIOP, Ministre Délégué auprès du Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, chargé de la Micro-finance et de l’Economie Solidaire.
–Madame Fatou TAMBEDOU, Ministre délégué auprès du Ministre du Renouveau Urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie, chargé de la Restructuration et de la Requalification des Banli
eues.

–Monsieur Souleymane Jules DIOP, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Programme d’Urgence de Développement Communautaire.
–Monsieur Moustapha Lo DIATTA, Secrétaire d’Etat à l’Accompagnement et à la Mutualisation des Organisations Paysannes.
–Monsieur Diène FAYE, Secrétaire d’Etat à l’Hydraulique Rurale.
-Monsieur Yakham MBAYE, Secrétaire d’Etat à la Communication.
–Monsieur Abdou Ndéné SALL, Secrétaire d’Etat au Réseau Ferroviaire National.
–Monsieur Youssou TOURE, Secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation et à la Promotion des langues nationales.
xibaaru.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. chees dit :

    il y en a combien qui sont payés a ne rien faire, a part faire le beau….; dans de belles voitures avec le portefeuille bien rempli

  2. babacar revient dit :

    des fantoches ridicule pendant que le peuple ne fait qu’un repas par jour !

  3. issa gibb dit :

    Il est clair qu’en 3 ans, le Président se disperse dans tous les sens, sans résultat. Un turn-over de premiers ministres, 4 en 3 ans. Turn-over de ministres du tourisme et visa imbécile, le tourisme est à l’agonie. Aucun redressement économique et du marché de l’emploi, les jeunes en tête, promesses non tenues. Dans ces conditions de renouvellement permanent, aucune réforme ne peut être amener à bien. On repart toujours à zéro, on ne peut pas avancer avec tous ces remaniements qui coûtent cher, très cher. Et, c’est le peuple sénégalais qui trinque. Un pays ridiculement bloqué comme son nouvel aéroport . Un homme ministre de la Femme. Un énième oubli, UN MINISTERE DES TALIBES pour sortir ces enfants de la rue et qui font du Sénégal, le premier pays esclavagiste d’Afrique. Il faut tenir jusqu’aux élections. Un tee-shirt ou un billet de 1000 FCFA pour se faire réélire et continuer à rien foutre. Le peuple, on s’en fout. C’est eux, l’élite méritante de guignols incompétents dans la durée.
    Après l’absolutisme Wade, c’est l’abandon Macky . Médicalement, un mauvais cholestérol de 130 kilos pourrait nuire aux capacités de comprendre les réalités du pays et à faire face à la gouvernance du pays. On n’a pas voté en 2012 pour çà.

%d blogueurs aiment cette page :