1 MILLIARD DE BARILS ESTIMES

Cairn Energy prévoit un milliard de barils de pétrole au Sénégal
cairnindia3_505_082014100503.jpg
Cairn Energy a dévoilé ce jeudi son programme d’exploration au Sénégal pour les trois années à venir. Selon ses estimations, les réserves de pétrole contenues dans ses blocs au large du Sénégal pourraient dépasser un milliard de barils de brut.
Simon Thomson, directeur général de Cairn Energy, a présenté ce jeudi, devant l’assemblée générale réunie à Edinbourg, le programme d’exploration triennal de la junior pétrolière au Sénégal. Selon le document publié sur son site internet, Cairn Energy prévoit de creuser à partir du quatrième trimestre 2015 jusqu’à six nouveaux puits (trois fermes et trois optionnels) au large des côtes sénégalaises.
« Un objectif stratégique clé est de maximiser la valeur [des actifs] au Sénégal à la suite des découvertes importantes faites à l’automne dernier. Nous croyons que nous avons découvert un bassin de classe mondiale avec un potentiel [« mean risked resource potential »] estimé à plus d’un milliard de barils de brut », a indiqué Simon Thomson, directeur général de Cairn Energy, dans un communiqué.
Programme
La phase initiale du programme de forage en 2015 sera centrée près du puits SNE-1, sur lequel Cairn a découvert du pétrole l’an dernier. Elle comprendra « deux puits d’évaluation et un puits d’exploration du plateau continental et une campagne d’acquisition de données sismiques couvrant 2 000 kilomètres carrés sur les blocs de Sangomar et de Rufisque », indique un communiqué de la junior pétrolière. En fonction des résultats de ces opérations, « la phase suivante prévue pour 2016 comprendra deux autres puits d’évaluation relatifs à SNE et un puits relatif à FAN/bassin ».
En 2014, Cairn a investi 376 millions de dollars dans ses activités d’exploration. Le groupe britannique a accusé une perte de 381 millions de dollars, en recul de 31,4 % par rapport à celle enregistrée en 2013. Fin 2014, Cairn, qui est également actif au Maroc, en Mauritanie, en Norvège et en Irlande, disposait d’un solde de trésorerie assez confortable de 869 millions de dollars.
Jeune Afrique

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. bill dit :

    Reste à espérer que la pollution -inévitable dans ce genre d’entreprise- sera contenue. Pas comme au Nigéria ou certaines parties du pays sont devenues des marais de pétrole.

  2. oyster dit :

    Simplement le forage et l(exploitation nécessite une ….grande rigueur!

%d blogueurs aiment cette page :