LES POMPEURS DE PETROLE

Découverte de pétrole au Sénégal: Le Vénézuela demande à Macky de se méfier des compagnies de pétrole Total et Shell
7746108-11992139.jpg
Les récentes découvertes de pétrole au Sénégal ne semblent guère surprendre S.E.M Eddy José Cordoba CORCEGA, ambassadeur de la République bolivarienne du Vénézuela.
Selon le diplomate, les majors, dont Total et Shell, sont au courant de ces découvertes depuis belle lurette. Ils auraient caché la vérité à l’Etat pour perpétuer leur domination sur le secteur. Concernant la baisse continue du prix du baril, Monsieur Corcega affirme que son pays n’a aucun problème à garder son pétrole car c’est le bien du peuple et non du Président. Par conséquent ils ne vont le vendanger sous aucun prétexte.  En outre il s’est attaqué au système capitaliste qui renforce les inégalités et accroît la pauvreté. Il n a pas non plus oublié le gouvernement américain. Selon l’ambassadeur « partout où il n y a pas de coup d’Etat c’est parce qu’il n y a pas les Etats Unis ». Monsieur Corcéga a fait ses déclarations lors d’une conférence qu’il a animée mercredi dernier 2015 au Cesti.
Politico.sn

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. oyster dit :

    Nous n’ignorions pas le fait des découvertes depuis plus de dix ans !………………
    Que ce Monsieur garde son opinion ,et je ne crois pas que SALL soit un naif et que le venezuela demande à son ambassadeur un peu de réserve!………..

  2. Marco Latino dit :

    De la réserve ? Ah bon et pourquoi ? Ca dérange qui de balancer quelques vérités ? Pourquoi l’ambassadeur du Vénézuela, pays fondateur de l’OPEP avec l’Iran en 1960 n’aurait-il pas la liberté de s’exprimer sur la prétendue « nouvelle » manne pétrolière du Sénégal en 2015 alors que son pays en a éprouvé tous les effets et conséquences depuis des décennies ?
    Ce qui est certain c’est que les 83% d’analphabètes, les 75% de chômeurs, les 60% qui vivent avec moins de 2$ par jour, les 40% d’enfants non scolarisés, du Sénégal n’en verront pas la couleur, jamais, car eux oui, tous ceux là, sont de réserve et sont priés de s’y tenir depuis longtemps et pour longtemps plus encore.
    « Le pétrole n’est pas de l’or noir, c’est l’excrément du diable » Juan Pablo Pérez Alfonzo, Ministre des Mines et Hydrocarbures du Vénézuela de 1959 à 1963, fondateur de L’OPEP.

  3. oyster dit :

    « Ah bon pourquoi »:
    Simplement car un ambassadeur à un devoir de réserve et ceci dans tous pays ….
    Maintenant si vous trouvez « dans les normes  » que le représentant d’un pays lointain (ou pas) donne des leçons à un dirigeant en fonction d’une façon aussi peu diplomatique ,le résultat risque fort de déplaire au Pdt SALL . qui pourrait lui répondre d’aller voir à juste titre d’aller voir chez lui !…………….;
    Pourquoi ne pas donner des conseils sur tout et n’importe quoi avec un tel principe , d’autant plus que la présence financiere du VENEZUELA est limitée pour le moins au SENEGAL ?
    Bref, le silence est d’or!

  4. Marco Latino dit :

    Oyster visiblement tu n’as pas suivi les mêmes cours d’I.E.P que moi à Paris ni ailleurs apparemment. Un ambassadeur n’est pas plénipotentiaire dans un pays hôte pour la « fermer », bien au contraire il y est pour « l’ouvrir » quand ça lui chante et comme ça lui chante selon des directives données par SON président et seulement SON président. Pour ta gouverne, l’ambassadeur de France au Sénégal, par exemple, est nommé et prend ses ordres directement auprès de F.Hollande, sans intermédiaire ni aucune hiérarchie, il est son représentant directe et son héraut et il n’a de compte à rendre à personne d’autre que lui, même pas au ministre des affaires étrangères. C’est valable pour tous les autres y compris l’ambassadeur vénézuélien. L’équivalent de l’ambassadeur à l’étranger est le préfet en France qui, par délégation dans sa région, a tous les pouvoirs du président n°1 et le préfet est n°2, tous les autres sont subalternes. C’est très clair mais encore faut-il le savoir.

  5. Eagle IV dit :

    Moi perso, je me méfierai des conseils d’un pays qui n’est même pas capable de fournir du PQ à son peuple et où tous les rayons des supermarchés sont désespérément vides. ( il y a pénurie depuis des années).

  6. rico dit :

    Où ça va se nicher la méfiance…

  7. Marco Latino dit :

    Ah ah ah… pas besoin de citer tes sources c’est du remâché copié collé médias maintream occidentalo ciaesques. Les vénézuéliens crèvent de faim et bientôt retournent à l’anthropophagie ancestrale… ah ah ah.
    Sauf que le salaire minimum du Vénézuela est au premier mai 2014 à 4251,78 bolivars. Si l’on y ajoute les chèques d’alimentation il s’élève à 5.602 bolivars ce qui fait 900€ par mois au cours officiel et le plus haut de toutes les Amériques y compris USA et Canada, sans parler de l’Europe où il n’atteint pas cette somme là dans 30% des pays de l’UE. En 15 ans 25 augmentations salariales et 25 augmentations des pensions. C’est un record, aucun autre pays ne l’a fait.
    Santé, éducation, entièrement gratuites et un taux de pauvreté divisé par 2 dans le même temps. La « Loi du Juste Prix » au Vénézuela établit le bénéfice net d’une transaction à un maximum de 30% dans tous les secteurs économiques, mais ça la presse-tituée occidentale se garde bien d’en parler.
    Certes tout n’est pas rose, loin s’en faut avec un endettement croissant autour de 43% du PIB et une inflation à 2 chiffres qui n’en finit pas de courir, certes. Mais de grâce si les mentors de l’indulgence néo-libéralo-centrée pouvait en concéder quelques pour cent au Vénézuela et autres Bolivie Ecuador par exemple, ça serait tout à leur honneur… mais honneur et capitalisme vont ensemble comme Etéocle et Polynice…

  8. Marco Latino dit :

    « Deux choses sont infinies : l’univers et la bêtise humaine, pour l’univers, je n’en ai pas acquis la certitude absolue ». Einstein.

  9. oyster dit :

    Nous préférons vous laisser avec vos certitudes « Marco latino » ………
    sans faire une polémique ,je vais clore le sujet pour ma part.

  10. Marco Latino dit :

    Polémique… quelle polémique, je n’ai pas vu l’ombre d’un contradicteur ni d’un argument… plutôt fuite faute de.

  11. ElpandaCubano dit :

    Ok marco puisque vous aimez les cours de lI.E.P. … vous n’êtes pas sans savoir l’état actuel du Vénézula depuis la mort de Chavez et les élections qui approchent. Vous n’ignorez pas le « grand jeu » … alors vous voulez en venir où avec votre commentaire ? La FranceAfrique encore et toujours… ?
    On peut s’amuser à faire une analyse comparative entre le Sénégal et cuba aussi. Ça ne plaide par pour la démocratie.

  12. Marco Latino dit :

    La « démocratie » c’est la carotte qu’on met au bout du bâton pour faire avancer les ânes…

%d blogueurs aiment cette page :